Seniors & objets connectés : quels usages et quelles perspectives ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les seniors se connectent de plus en plus et profitent de l’essor des objets connectés particulièrement dans les domaines de la santé et de la sécurité. Nous allons voir dans quelle mesure les personnes âgées utilisent l’internet des objets et quelles sont les perspectives d’évolution de ce marché.

Une « silver economy » naissante

Selon de nombreuses études, le marché des objets connectés devrait arriver à maturité à l’horizon de 2020 et  le nombre d’objets connectés devrait exploser (les chiffres divergent selon les cabinets d’études). En parallèle, selon une étude menée par le Ministère des Affaires Sociales et du Droit de la Femme on compte en France 15 millions de personnes de 60 ans ou plus et en 2030, elles seront 20 millions.

senior-objets-connectés-tablette

Dans cette perspective, les pouvoirs publics ont décidé d’aider l’émergence de La Silver Economy, une économie dédiée à l’avancée en âge de nos sociétés. Ce nouveau secteur à été désigné comme une des sept ambitions principales pour la France selon la commission « Innovation 2030 ». Et les objets connectés ont un rôle important à jouer sur ce marché !

Usages actuels des seniors :

En septembre dernier, Médialis et Senior Strategic, en partenariat avec Auxia, présentaient les résultats de leur enquête sur les seniors et les objets connectés. Selon l’étude, 10% des plus de 55 ans sont équipés d’un objet connecté. Ils les utilisent pour prendre soin de leur santé, prévenir les problèmes de santé et se sentir plus en sécurité. 67% connaîtraient les objets connectés liés à la santé mais 51% n’en connaîtraient pas réellement les usages, jugeant « ces technologies trop compliquées ». De plus, ils sont perçus comme des objets de confort et onéreux.

En revanche le taux de satisfaction des seniors équipés d’objets connectés avoisine les 80 %. D’ici les trois prochaines années, on apprend que près de 20% des personnes actuellement non équipées pensent acheter un de ces produits.

personne-agee-demande-renseignements-tablette-simplifiee-lors-14e-salon-seniors-30-mars-2012

En effet l’internet des objets permet de gérer des appareils à distance afin d’économiser leurs efforts et faciliter leur vie quotidienne. Elle permettra également à leurs proches d’être rassurés puisqu’ils pourront être « connectés » en permanence avec eux. Les objets de domotique seront particulièrement adaptés  aux besoins des seniors : appareils pour détecter des chutes et faire appel à des secours ou des proches (comme SeniorAdom ou MyLink); mise à disposition d’une tablette tactile pour commander les différentes fonctionnalités de l’appartement (éclairage, volets électriques, plaques de cuisson, gestion de sa consommation d’eau et d’électricité…) mais également pour gérer la vie quotidienne (agenda, réception de photos de vos proches, visiophonie, commande d’un repas, pilulier connecté). Selon une étude de CCM Benchmark, 43% des seniors ressentent le besoin d’aménager leur logement et 62% dans le but de faire des économies d’énergie.

Des objets connectés dans le domaine de la santé sont également particulièrement utiles (pour mesurer la tension artérielle, comme QardioArm ou iHealth, le poids, le taux de sucre, fréquence cardiaque) et évitera certains déplacements quotidiens chez le médecin et permettra également de les rassurer. Le secteur de la m-health prend de l’ampleur et pourrait atteindre 5,6 milliards de dollars en 2017 selon le rapport du Commissariat Général à la Stratégie.

senior-bonne-sante-objets-connectés

Des seniors de plus en plus connectés

Les 55/65 ans sont une cible privilégiée pour le marché de l’internet des objets : en effet ils sont très informés et intéressés particulièrement par les objets connectés permettant de faire attention et suivre leur santé. Ils appartiennent à la catégorie socio-professionnelle supérieure urbaine, maîtrisent déjà bien Internet et possèdent un smartphone.

Les plus de 75 ans en revanche semblent subir la rupture technologique : s’ils achètent des objets connectés ce n’est généralement pas par plaisir ou volonté mais guidés par la nécessité (et souvent prescrits par leurs proches). Leurs achats se tourneront surtout vers des objets d’assistance et de télémédecine. En conclusion, les objets connectés de la santé et de la sécurité à domicile seront les premières demandes de cette cible dans les prochaines années.

Auparavant, peu d’entreprises de NTIC n’osaient s’aventurer sur le marché des seniors, pensant qu’ils seraient réticents à ces nouveaux usages. Or maintenant on remarque qu’un effort est fait pour rendre ces équipements qui leurs sont dédiés plus faciles d’utilisation et disposant d’une ergonomie agréables et qu’ils y sont réceptifs.

source : Etude Medialis / images : 1 / 2

Partager

Un commentaire

  1. Lorsque l’on sait que les barrières tombent entre générations, les usages et les besoins eux aussi peuvent être trans-générationnels. Le senior reste un client connecté à séduire et satisfaire. Nous évoquons le profil du Neo-senior sur le blog de l’Agence Workshop Retail Design : //www.workshop.fr/blog/silver_economie/

Laisser un commentaire