Sen.se, la plateforme qui connecte tous les objets connectés

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Open.Sen.se est une plateforme en ligne open-source permettant de collecter et de croiser plusieurs styles de données provenant d’objets connectés afin de constituer des scénarios concrets.

A l’origine de Sen.se, Franck Biehler et Rafi Haladjian, serial-entrepreneur né au Liban, il débute dans la production de films avant de s’orienter vers le minitel. Au début des années 2000, il invente l’ancêtre des objets connectés : le lapin Nabaztag. Aujourd’hui, après avoir créé une quinzaine d’entreprises high-tech, Rafi Haladjian (photo ci-dessous) est président de Sen.se.
rafi-haladjian
Rafi Haladjian explique la vision de Sen.se :

Sen.se s’intéresse au sens caché de nos activités quotidiennes. Chez Sen.se, nous essayons de donner un sens à la vie, de capturer tout ce qui se passe dans le monde physique, d’analyser ces données et de réagir en fonction de ce qu’on a compris que vous étiez en train de faire. Il est impossible de construire un écosystème basé sur un seul produit. Il faut pouvoir adapter des objets existants et non obliger l’achat d’objet connectés différents. C’est le but de Sen.se !

 Qu’est-ce que Sen.se ?

Concrètement, Sen.se est une plateforme qui va réunir les objets connectés pour qu’ils puissent se parler, se comprendre, et que nous puissions tirer de ces interactions des analyses multi-facteurs.
En effet, depuis que je m’intéresse aux objets connectés, un des freins majeurs que je vois à l’adoption d’un Internet des Objets sans frontières c’est l’hétérogénéité des technologies et des protocoles communiquant (et les batteries mais c’est un autre débat 😉 ). Chaque fabricant cherche à proposer une expérience aboutie à ses utilisateurs, pour cela il fait des choix technologiques et ces partis-pris peuvent aller à l’encontre de l’interopérabilité de tous les objets. Parfois le Zigbee est le plus adapté mais d’autres lui préfèrent malgré tout le Wifi car il est universel ou presque. Exemple avec les ampoules connectées : les ampoules Hue de Philips fonctionnent en Zigbee et les Awox en Wifi. On est en présence de deux produits, semblables, complémentaires même dans un sense… qui ne peuvent pas se parler facilement 🙁
Sen.se s’adresse en fait à 3 type de publics : les créateurs, les entreprises mais aussi les utilisateurs finaux (consommateurs). Sens.se supporte un grand nombre de plateformes et de protocoles comme le 6LoWPAN,  le XMPP (core et gateway) pour le temps réel, ainsi que le HTTP, CoAP, Arduino, etc… Pour communiquer avec le système, il suffit de décrire la structure des données à envoyer à Sen.se qui agit comme un entonnoir. Celui-ci recueille alors ces données pour créer un écosystème d’applications et de fonctions transverses. Par défaut toutes les données seront privées mais il sera possible de les rendre publics et/ou de créer des mashups dans différents tableaux.
ss2

Un tableau de bord pour connecter tous vos objets :

Comme nous disposons d’un accès à la béta depuis quelques mois, voici un aperçu de ce qu’on pourra créer via Sen.se. Ceci est un Senseboard, un tableau qui agrège les données provenant de plusieurs sources, de plusieurs objets connectés pour offrir une vision synthétique et claire de l’information recherchée.
ss1
Ces tableaux ne sont pas aussi esthétiques que ceux qu’on peut trouver sur d’autres services comme Withings ou Fitbit, dont les interfaces sont très étudiées. Cependant, l’interface Sen.se présente tout de même une large varité de graphiques, données chiffrés, courbes, etc. Et rappelons nous tout de même qu’il est plus compliqué de créer un hub complet pour les données (sans même les connaitre) qu’un tableau de bord comme ceux de ces services. Quoiqu’il en soit on se prend rapidement au jeu et on aurait envie d’avoir instantanément plein de données à injecter dans ces vignettes pour les animer réellement.
Autre exemple d’un usage cohérent qui ne fait pas forcément appel au tableau de bord : les capteurs de votre station météo Netatmo détectent un orage violent à venir, elle envoie alors l’information à Sen.se qui l’interprète et déclenche automatiquement la fermeture des volets roulants électriques pilotés par domotique.
sen-se-1

Que réserve Sen.se à l’avenir?

Si la plateforme d’agrégation des données d’objets connectés “Open.sen.se” a été relativement bien révélée déjà, il est à parier que Sen.se nous réserve encore une surprise en matière de hardware. En effet, sur le site, des slides énigmatiques annoncent un produit à venir surnommé “Mother“… un descendant du Nabaztag peut-être? Il s’agit sans doute d’une “base” qui servira de “hub” à tous les autres objets connectés. On a hâte de savoir…

Partager
A propos de l'auteur