Ségolène Royal autorisera les voitures autonomes en France avant la fin de l'année !

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

 La Ministre de l’Ecologie Ségolène Royal a confirmé qu’un texte serait déposé en Octobre pour autoriser l’expérimentation de véhicules autonomes sur routes ouvertes en France.

Aux Etats-Unis, les Google Car circulent déjà en Californie et au Texas. De son coté Uber expérimente son système de conduite automatique dans les rues de Pittsburgh tandis que la ville mCity accueille les voitures autonomes de nombreux constructeurs automobiles traditionnels.

Segolene-Royal

En Europe, les expérimentations sont moins nombreuses. Cependant, le Royaume-Uni a déjà modifié son code de la route pour permettre les test de véhicules sans-chauffeurs sur ses routes. L’Allemagne, l’Espagne ou les Pays-Bas devraient bientôt prendre des dispositions similaires. Et la France devrait donc suivre rapidement le mouvement.

Au cours du 5ème comité de pilotage des 34 plans de la Nouvelle France Industrielle, les objets connectés ont été évoqué, au même titre que la robotique, le cloud computing ou la réalité augmentée. L’un des sujets qui a occupé les discussions était aussi la voiture autonome.

Un texte voté en Octobre

Dans ce cadre Ségolène Royal, Ministre en charge de l’Ecologie, a en effet confirmée que les voitures sans-conducteur seront elles aussi bientôt testées sur les routes de l’Hexagone.

Les constructeurs automobiles tricolores ont l’ambition de bâtir des véhicules « équipés de capteurs et de systèmes de commande innovants, ces véhicules contribuent à renforcer la sécurité routière et à dégager (…) un nouveau temps libre ou productif pour le chauffeur, en toute sécurité. »

autonomous-car-google

Le gouvernement mise beaucoup sur les acteurs français de la filière, dont Renault et PSA, et compte « faire de l’industrie française de l’automobile et du transport une des pionnières dans la conception des véhicules autonomes pour tous ».

Pour cela, Ségolène Royal annonce qu’un texte sera présenté d’ici 2 mois (Octobre 2015) dans le but d’autoriser les véhicules autonomes à circuler sur les mêmes routes que les véhicules normaux, dans le cadre de tests sur routes ouvertes.

Un label ‘Véhicule Autonome Sûr’

Concrètement, des projets de R&D sont déjà en cours en 2015 et leurs essais sur routes ouvertes auront lieu dès l’an prochain. Entre 2016 et 2018, les expérimentations en milieux urbains permettront d’aboutir à la création d’un label « Véhicule Autonome Sûr », déployé par la suite.

Via – crédit : shutterstock

Partager

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire