Après la cocotte intelligente, SEB planche sur une friteuse connectée !

Pinterest LinkedIn Tumblr +

SEB, leader du petit électroménager multiplie les innovations pour conserver sa position. Le groupe lancera une friteuse connectée en 2015, pour surfer sur le succès de son cuiseur Cookeo.

Pour Bertrand Neuschwander, directeur délégué de SEB, l’avenir de l’électroménager passe par le numérique. Le groupe français, leader du petit électroménager a fait de l’innovation technologique son leitmotiv pour se prémunir contre la copie et l’obsolescence. Fort du succès de son cuiseur connecté Cookeo en 2014, une cocotte minute connectée qui avait su trouver son public malgré un positionnement compliqué, SEB prépare activement la sortie de la version connectée de sa friteuse Actifry, un best seller mondial.

actifry-connectee-tefal-seb-1

La friteuse connectée arrive chez SEB :

SEB a bien compris les composantes essentielles de la création d’un objet connecté et mise à la fois sur des produits utiles associés à des services pensés pour faciliter le quotidien et éviter les tracas. C’est ausi que la cocotte minute connectée Cookeo s’accompagne de 50 recettes de cuisine programmées sur une clé USB associée, dont 40 sont réalisables en seulement 10 minutes.

Et ça marche : ces produits à plus forte valeur ajoutée plaisent aux consommateurs les plus jeunes et permettent à SEB de maintenir ses marges et évite ainsi de se battre sur le terrain du prix avec des concurrents étrangers. Et ça sert aussi l’emploi des implantations hexagonales du groupe : les produits connectés de SEB sont fabriqués dans les 11 usines françaises, tandis que les produits plus ordinaires sont élaborés dans les pays émergents comme chez les concurrents.

actifry-connectee-tefal-seb-2

Les objets connectés : planche de salut ?

Sur un marché surchargé d’ustensiles de cuisine, SEB estime qu’il facilite le choix des clients en offrant des produits réellement différenciés. Avec la tablette Qooq, SEB est sans doute le seul fabricant à miser autant sur les objets connectés pour la cuisine.

Et le groupe est confiant dans sa capacité à améliorer ses performances grâce à l’innovation en 2015 : SEB espère une accélération de son activité, grâce notamment à 21 millions d’euros de gains opérés sur les coûts industriels et à une amélioration de la compétitivité d’environ 10 %. Pour Thierry de la Tour d’Antaise, PDG de SEB : « 2014 a été un bon cru dans toutes les géographies, sauf en Russie (-16 %) et au Japon (-18 %) ».

Via

Partager
A propos de l'auteur