Sculptify lance David, l’imprimante 3D sans bobines !

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Sculptify, spécialisée dans l’impression 3D lance une imprimante 3D révolutionnaire sur Kickstarter. Baptisée David, cette imprimante 3D n’utilisera plus de bobines de filaments ABS.
La plupart des imprimantes 3D telles que nous les connaissons actuellement fonctionnent avec des bobines de filaments d’ABS ou de PLA. L’inconvénient avec les matériaux sous forme de filaments, c’est qu’ils coûtent généralement assez cher. Certaines imprimantes 3D ont même été conçues pour n’utiliser que des filaments spéciaux distribués par le constructeur lui-même. Or ces bobines de plastique font encore grimper le prix des consommables : comptez plusieurs dizaines de dollars pour 500 grammes seulement de filament ! Heureusement, la société Sculptify vient d’annoncer l’arrivée de David, sa nouvelle imprimante 3D, laquelle n’utilisera plus des cartouches de filaments, mais des pastilles de plastique, comme des granulets.
sculptify-david-thumb

Présentation de la Sculptify David :

Il y a quelques semaines, Sculptify a dévoilé le nom de sa première machine imprimante 3D à extrusion directe, baptisée “David”. David propose un volume d’impression honorable de 20 x 22 x 18.5 cm grâce à une construction aluminium. David mesure, hors tout : 53.8 x 50.2 x 62 cm. Ne vous fiez pas à cet encombrement réduit : la bête pèse un peu moins de 30 kilos ! Trois tailles de buses d’extrusion seront disponibles : 0.3, 0.4, 0.5 mm permettant une précision maximale de 20 microns. Petite déception, Sculptify n’a pas jugé bon d’inclure une connectivité sans-fil dans son produit, ni WiFi, ni Bluetooth, il faudra donc se contenter d’une simple connexion USB.
Sculptify a d’ores-et-déjà annoncé qu’un gamme de matériaux variés serait proposée pour cette imprimante 3D sans bobine. Des sachets de granulets de PLA, ABS,HIPS, Nylon, PC, TPU, HPDE, Wood seront proposés pour l’impression avec David. Son extrudeur serait d’ailleurs capable de chauffer à 330°C ! En effet, la technologie d’extrusion directe offre de belles opportunités en terme de recyclage des matières plastiques.
sculptify-david_3D-3

L’impression 3D à extrusion directe

L’idée retenue par Sculptify pour le fonctionnement de l’imprimante David est simple : imprimer directement à partir des petits morceaux de matériaux que l’imprimante fond avant de les transmettre à l’extrudeur. Rappelons que pour alimenter les machines à filaments, les granules de plastique, sont extrudés en filaments d’un diamètre déterminé (compris entre 1.7 mm et 2.9 mm) en usine. Cette étape devient obsolète avec David.
sculptify-david_3D-4
L’impression 3D à extrusion directe consiste à sauter cette étape (qui rajoute du prix au produit) et à pratiquer l’extrusion du filament au sein de l’imprimante 3D. Les consommables utilisés par cette imprimante sont les granulets (ci-contre en photo) de plastique bruts moins cher, car nécessitant moins de transformations. Les machines qui utilisent le même procédé que David de Sculptify doivent comporter un extruder alimenté par une réserve de granulets et d’une vis sans-fin qui alimente une bague chauffante en matière à fondre. Par pression de la vis, le plastique fondu ressort par la buse comme pour une imprimante 3D à filaments en bobines. Chez Sculptify, cette technique est surnommée “FLEX” pour “Fused Layer Extrusion“. C’est une technique généralement réservée à l’industrie qui commence à apparaitre sur les imprimantes 3D pour les particuliers.

Disponibilité et prix :

Sculptify sollicite actuellement l’aide de la communauté Kickstarter pour receuillir les 100.000 dollars nécessaires à la finalisation de son imprimante 3D. A l’heure où nous écrivons, 60% du chemin est d’ores-et-déjà accompli alors qu’il reste encore près de 3 semaines à la campagne de financement participatif. Si elle réussie, l’imprimante 3D David sera commercialisée à partir du printemps 2015 au prix de $3.299 aux USA, donc un peu plus de 3.000 € en Europe on imagine…

source : Kickstarter

Partager
A propos de l'auteur

Un commentaire

  1. Johann Paquelier

    on

    Les granulets utilisés sont-il les mêmes que pour l’injection ? Ce qui permettrait effectivement d’utiliser un très grand nombre de matériaux…