Sano Intelligence lève 10 M$ pour développer son capteur de santé connectée

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La startup Sano Intelligence annonce avoir levé plus de 10 millions de dollars pour développer son capteur de santé connectée permettant de mesurer son taux de glucose ainsi que d’autres constantes vitales.

Issue des rangs de l’accélérateur américain Rock Health, la startup Sano annonce avoir levé 10,25 millions de dollars auprès de True Ventures et Intel Capital (ainsi que First Round, Felicis Ventures, Elevation Capital, Floodgate, and Rock Health) pour son capteur médical de précision. qui mesure avec précision le métabolisme de son porteur, et notamment le taux de glucose. Parmi les investisseurs, on retrouve les VC prestigieux.

sano-capteur-glycémie-rythme-cardiaque-application-mobile

Développé depuis 2012 par d’anciens ingénieurs de Samsung, Apple, Fitbit ou Google, on sait surtout que Sano s’attaque à une problématique bien connue des diabiétiques : la mesure de la glycémie en temps réel. Cette possibilité est très demandée par les malades, mais bien plus complexe à intégrer dans un objet connecté qu’il n’y parait. Ainsi, ni Microsoft (dans son bracelet connecté Band), ni Apple dans sa montre connecté ne s’étaient risqués à intégrer un tel capteur.

L’objectif de Sano :

La startup Cue et le boitier Freestylelibre se positionnent sur ce segment avec plus ou moins de succès jusqu’ici. Avec ce nouveau financement, Sano espère tous les prendre de vitesse et commercialiser son premier produit dans moins d’un an. Et si son premier objet connecté rencontre son marché, Ashwin Pushpala, fondateur de Sano n’exclut pas de changer de business model en exploitant les données collectées en masse pour proposer des suggestions médicales aux patients. Avec l’aide d’un service comme Alantaya (qui classifie la composition de toutes les recettes de cuisine), on imagine que Sano pourrait vous recommander le meilleur plat à choisir dans tel ou tel restaurant en fonction de votre glycémie actuelle.

Même s’il manque encore beaucoup de détails sur cet objet connecté, on sait d’autre part qu’il ne sera pas uniquement destiné aux diabétiques et compte avant tout surfer sur la mode actuelle qui fait de la santé connectée un des segments les plus porteurs de l’internet des objets.

Via – image : shutterstock

Partager
A propos de l'auteur