Samsung lancera un drone, des robots et une offre d'impression 3D

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Selon un article du Korea Times, Samsung aurait décidé de placer Shin Jong-kyun, patron jusqu’ici de la division mobile de Samsung, à la tête d’un nouveau département du fabricant. Ce Laboratoire d’innovation sera chargée de développer de nouveaux produits comme des drones, des imprimantes 3D et des robots !

 Comme nous vous le révélions récemment, Samsung ne veut plus produire que des objets connectés d’ici à 2020. Mais en attendant, le patron de la division mobile Shin Jong-Kyun sera chargé de mettre en place une nouvelle business unit. Celle-ci deviendra le bras armé de Samsung dans la High-Tech grand-public : le conseil d’administration du groupe lui a confié l’exploration de tous les segments porteurs de l’internet des objets. On peut donc s’attendre rapidement à voir débarquer Samsung dans le monde des drones et de l’impression 3D. Le fabricant coréen aurait aussi l’intention de s’essayer à la robotique, un des enjeux majeurs pour certains pays d’Asie comme le Japon et la Corée.-du-Sud.

samsung-ces

L’impression 3D, comme relai de croissance :

Affaibli par sa division mobile –qui vend moins de smartphones que prévuSamsung souhaiterait ainsi diversifier ses activités en investissant dans des domaines où l’intensité concurrentielle est plus limitée et la croissance bien plus forte. La réalité virtuelle, l’impression 3D, les drones et les robots font partie de ceux là, au même titre que les voitures autonomes ou les Smart TV, où Samsung est déjà présent.

Une déclaration d’un porte-parole du groupe coréen a confirmé ces ambitions de long-terme :

Vu l’importance de l’équipe, les membres auront plus d’autorité et d’indépendance car le principal objectif de l’équipe n’est pas de développer des produits pour des résultats directs, mais de développer des solutions qui s’accordent aux capacités de production de Samsung.”

gopro-drone-dji-phantom

Samsung veut des drones, des robots, etc.

L’arrivée de Samsung sur ces marchés encore en pleine gestation pourrait-elle déstabiliser les spécialistes du milieu, comme le français Parrot –à l’origine notamment du célèbre AR-DroneAldebaran Robotics ou les américains MakerBot ou AutoDesk..? Certainement, mais pas tout de suite…

Dans la robotique cependant, Samsung devra se frotter à son meilleur ennemi : Google, qui reste un acteur de premier plan grâce au rachat de plusieurs startup. Google a l’intention de créer une véritable flotte de robots pour remplacer l’homme dans les tâches les plus pénibles ou coûteuses. C’est notamment pour cela que Google et Uber s’affrontent pour créer un service de voitures autonomes à la demande.

credit image : Shutterstock

Un partenariat dans le domaine automobile ?

Les voitures autonomes font l’objet de toutes les attentions de la part des constructeurs européens comme Mercedes, Audi, Volvo ou BMW. Il y a peu de chances que Samsung se lance seul dans ce domaine mais un partenariat avec un constructeur asiatique comme Nissan ou Hyundai pourrait s’avérer une solution satisfaisante à moyen terme, pour aboutir à un logiciel de conduite autonome.

Via : lesoir.be / theguardian

Partager
A propos de l'auteur