[#M2M] Sagemcom va aussi bâtir un réseau basse-fréquences en LoRaWAN

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Fort de son leadership dans les solutions de comptage intelligent multi-energy et son expérience de la construction de réseaux télécoms, Sagemcom se positionne sur le marché de l’internet des objets en annonçant vouloir construire un réseau basé sur la technologie LoRa™ de Semtech.

Acteur majeur de la fabrication des box ADSL, Sagemcom a également été retenu dans le cadre des appels d’offre pour la fourniture des compteurs électriques connectés Linky d’ErDF et Gazpar de GrDF, qu’elle produire au sein d’une usine de production automatisée bâtie à Dinan. Et cette expertise dans le domaine du comptage intelligent semble avoir donné des idées à Sagemcom.

Fort d’1,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires l’an passé et de 4.200 salariés dans le monde, le groupe français se voit bien jouer un rôle prépondérant dans l’internet des objets. Il compte développer sa propre solution ‘IoT‘ en se basant sur le protocole LoRaWAN publié par l’Alliance LoRa, dont le groupe Sagemcom est l’un des membres fondateurs.

m2m-eseye-synox

Sagemcom veut son réseau M2M

Comme l’a décidé Bouygues Telecom, et grâce à la solution LoRa, Sagemcom veut connecter des millions d’objets connectés à partir des réseaux radio à fréquences libres de droits, avec une technique réputée pour être très peu consommatrice en énergie.

Sagemcom deviendra ainsi acteur sur l’ensemble de la chaine communicante des objets connectés, du module radio, au serveur de réseau et solution d’accès aux applications, en passant par les concentrateurs de données ou gateways radio. Le groupe mettra ainsi au service du développement de l’internet des objets ses connaissances dans le monde des télécoms selon Patrick Sevian, Président de Sagemcom :

« l’Internet des Objets ouvre un champ infini d’applications et de services qui bouleverseront dans les années à venir le quotidien de millions de personnes mais aussi d’entreprises. Situé au croisement de nos activités historiques de développement de terminaux communicants, dans le monde du broadband comme dans le monde de l’énergie, et de construction de réseaux télécoms, le marché de l’Internet des Objets est un marché dans lequel nous nous devions d’être présents ».

La Lora Alliance qui réunit déjà une soixantaine de membres incluant des opérateurs comme Bouygues en France, KPN aux Pays-Bas, Singtel en Asie ou Swisscom… Orange et SFR pourraient également rejoindre l’alliance LoRa à l’occasion d’une assemblée générale au début du mois de juillet à Paris.

image : shutterstock

Partager

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire