Les robots et l'AI détruiront 5 millions d'emplois en 5 ans

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Selon de nouvelles projections du Forum Economique Mondial, l’émergence de la robotique devrait causer environ 7,1 millions d’emplois dans le Monde en 5 ans mais en créer automatiquement 2 millions d’autres.
Une étude intitulée The Future of Jobs du Forum Economique Mondial de Davos relance le débat sur la destruction d’emplois par la montée en puissance de la robotique.
Selon les conclusions de ce document, on peut s’attendre à d’importantes suppressions d’emplois dans les pays développés (le FEM se penche plus particulièrement sur les 15 pays majeurs du globe) par la ‘faute’ du développement de l’intelligence artificielle qui devrait rendre nos robots de plus en plus intelligents.
robots
Les chiffres avancés par le Forum Economique Mondial de Davos évoquent plus de 7 millions d’emplois menacés dans les 5 prochaines années.
Mais le constat est à nuancer, notamment grâce à la création de nouveaux métiers et à la montée en compétence de travailleurs actuels (certains ouvriers deviendront opérateurs de robots).
Ainsi, le FEM prédit un phénomène de ‘vases communicants‘ qui verra se créer au moins 2 millions de nouvelles fonctions grâce à l’émergence de nouveaux modèles économiques liés à la robotique de service, au développement d’algrithmes d’intelligence artificielle ou même à l’explosion des besoins en maintenance préventive.
robots
Si ce comptage reste en défaveur du nombre de travailleurs à court terme (moins de 5 ans) selon le FEM, il faut nuancer ce constat à plus longue échéance puisque la macro-économie repose sur un phénomène de construction/destruction à large échelle.
D’une part, les robots vont créer des postes qualifiants qui déboucheront mécaniquement sur une hausse des salaires moyens de leurs opérateurs.
D’autre part, la réduction de la pénibilité et le maintien au travail d’une frange de la population qui souffrait jusqu’ici du manque d’automatisation de tâches répétitives.
robot-controler-robots
Le rapport anticipe notamment l’essor de la télé-médecine, de la gestion en temps-réel de la production et de la distribution de l’énergie ou de l’optimisation des services financiers.
Pour toutes ces nouvelles activités en forte croissance, de nouveaux métiers sont fortement recherchés par les acteurs économiques, notamment les Data Scientists (analystes de données) et les experts en sécurité des réseaux.

Via

Partager
A propos de l'auteur

2 commentaires

  1. Pingback: La transformation digitale accélère la quatrième révolution intdustrielle - FredCavazza.net

  2. Pingback: CNTK : Microsoft ouvre son intelligence artificielle