Nest rachète Revolv pour compléter la solution domotique de Google

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Nest a lancé son programme partenaires Works with Nest il y a près de 5 mois pour permettre aux développeurs de faire communiquer leurs objets connectés avec l’écosystème Nest. Le fabricant du plus célèbre thermostat connecté a aussi fait l’acquisition remarquée de la caméra Dropcam et poursuit désormais ses acquisitions à un rythme effréné. C’est ainsi que Nest vient d’annoncer le rachat de Revolv pour venir grossir son écosystème domotique. Revolv est une jeune pousse basée dans le Colorado, issue de l’accélérateur de startups TechStars et qui a développé une borne domotique bien astucieuse.

Revovl-nest

Présentation de Revolv :

Revolv a mis au point un boitier innovant et simple, capable de connecter tous vos systèmes de divertissement, éclairage sans fil, serrures automatiques, thermostat accessibles et de les rendre tous contrôlables au sein d’une interface de commande sous iOS. Revolv vous permet ainsi de faire communiquer et cohabiter des appareils conçus par des constructeurs différents. Grâce à Revolv, il est possible d’automatiser certaines tâches quotidiennes comme allumer les appareils à heures fixes, etc. Revolv sait aussi interpréter les moments où vous êtes à l’approche de votre domicile afin de programmer de la musique à jouer pour votre arrivée (complètement inutile, on est d’accord) ou mieux : préchauffer le four afin de gagner quelques minutes sur la préparation du diner.

Revolv-HomeAuto-Solution-1

Revolv vous promet donc de pouvoir mélanger les dispositifs connectés issus de marques distinctes, comme par exemple une barre de son Sonos ou une prise de courant connectée WeMo de Belkin. Les deux appareils seront alors en mesure de ‘discuter’ sans fil via le boitier Revolv. Les serrures électroniques Kwikset seront également compatibles avec Revolv, ainsi que le thermostat connecté d’Honeywell ou encore les capteur Insteon. La partie matérielle étant très complète, Revolv peut ajouter des compatibilités grâce à de simples mises à jour logicielles, comme pour les protocoles Z-Wave ou ZigBee.

Revolv est proposé au prix $299, incluant la borne d’accès et l’accès à l’interface cloud de Revolv. Dès qu’il est branché au secteur, le boitier créé par Revolv se connecte automatiquement à votre réseau Wi-Fi et découvre progressivement tous les objets connectés présents chez vous. Vous pouvez aussi ajouter manuellement des appareils supplémentaires.

Revolv-HomeAuto-Solution-4

L’écosystème Works With Nest s’agrandit :

La gamme d’accessoires connectés Nest compte déjà de nombreux gadgets compatibles dont une machine à laver, des bracelets connectés, des caméras de sécurité sans-fil ou diverses ampoules connectées. Parmi ces accessoires, on trouve ainsi :

  • Rachio, un contrôleur d’arrosage intelligent qui permet à chaque utilisateur de contrôler le système d’irrigation de sa pelouse à distance, depuis une application mobile pour smartphone ou tablettes sous iOS et Android. L’intégration à l’écosystème domotique de Nest permet même de piloter les arroseurs si Nest Protect détecte de la fumée à l’intérieur de la maison.
  • Pebble, la montre connectée open-source, que nous avons testé.
  • Ivee Sleek, un assistant vocal permettant aux utilisateurs de contrôler leurs périphériques connectés à la voix.
  • Wally Home, un objet connecté permettant d’alerter ses propriétaires en temps réel lorsqu’un dégât des eaux est détecté à leur domicile.
  • Life360, une application gratuite qui permet de rester en contact avec les personnes que vous aimez grâce à la géolocalisation entre leurs smartphones.

Revolv-HomeAuto-Solution-2

L’acquisition de Revolv est un pas de plus dans l’entreprise de conquète de Nest, bras armé de Google dans le domaine de la domotique. L’avantage qui semble avoir séduit Google dans cet affaire est évidemment le multi-protocole d’automatisation proposée par la startup du Colorado. Bien que l’annonce soit encore très récente, il se murmure également que l’acquisition prendrait surtout la forme d’une “acqui-hire” c’est à dire un rachat en vue de récupérer les employés trés qualifiés de la jeune pousse afin qu’ils colaborent au sein des équipes de Nest. La société de Tony Fadell prévoit ainsi de tirer profit des connaissances de l’équipe de développement de Revolv pour étendre les fonctionnalités des produits de la gamme Nest, en améliorant encore plus leur compatibilité, notamment en sein du protocole Thread créé avec Samsung.

sources : Forbes / TheVerge / Engadget

Partager
A propos de l'auteur