Objets connectés : une révolution pour la restauration grâce aux Big Data ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les restaurants pourraient profiter de la révolution digitale des objets connectés et des Big Data pour réduire leurs coûts ou se différencier de la concurrence. Imaginons les bénéfices au travers de solutions que pourraient employer les restaurants.

Une réduction des coûts :

D’abord, comme dans tous les secteurs, les objets connectés peuvent être employés par les restaurants pour réduire leurs coûts. Imaginez des chaises connectées, à l’image de la solution Senseative de Myseat, qui propose des boîtiers à placer sous les sièges de bureau afin de connaître le taux d’occupation ou la disponibilité des tables dans le restaurant. Possédant en temps réel les données d’occupation des tables, les restaurants seraient capables de traiter ces données pour placer plus rapidement les personnes ou donner une estimation du temps d’attente plus précise. En effet, en connaissant le temps de repas moyen, les restaurants pourraient utiliser les données d’occupation des tables pour prévoir, table par table, l’occupation et le temps restant avant le départ des clients. Les données sur les configurations de tables occupées et libres (nombre de personnes par tables moyen selon l’heure par exemple) pourraient aider les restaurants à configurer leurs espaces et tables de manière à maximiser l’occupation et donc le nombre de clients.

senseative-mySeat-1

Imaginez un menu électronique, où les choix des clients sont enregistrés et transmis directement en cuisine. La commande pourrait de manière similaire se faire directement par le client via une app créée par le restaurant. Le gain de temps d’une transmission instantanée permettrait de réduire les coûts en conséquence, le client restant moins longtemps dans le restaurant. Possédant les données informatiques liées aux choix des menus, les restaurants pourraient évaluer leurs popularités pour adapter le menu en conséquence, améliorant la satisfaction client. En connaissant de manière précise les choix des menus, les restaurants pourraient prévoir (merci les Big Data !) les commandes et mieux gérer leurs stocks d’aliments réduisant d’autant leurs coûts (moins d’espace de stockage nécessaire, moins d’aliments jetés car ayant dépassés la date de péremption). Des recommandations sur les menus pourraient également être diffusées aux clients de manière personnalisée, augmentant les chances de voir le client revenir dans le restaurant.

max-a-table-1

En cuisine, l’électroménager connecté représente certes un investissement certain, mais pourrait simplifier le travail des cuisiniers, réduisant le temps de cuisine et augmentant la qualité des plats cuisinés. Communiquant entre eux, et avec le système de gestion de commande des menus, les appareils de la cuisine connaissent en même temps que le cuisinier, les plats à préparer. En conséquence, ils assistent le cuisinier et se mettent en condition (selon le plat à préparer, le four peut se mettre à préchauffer à une certaine température, les plaques de cuisson se lancer à une certaine puissance , et le réfrigérateur donner des conseils d’amélioration du plat selon les aliments qu’il contient). Des indicateurs de propreté avertissent le cuisinier de l’état de la cuisine (propreté, qualité de l’air, état de l’électroménager) et recommande nettoyages et inspections du matériel pour préserver le bon état de la cuisine.

connected-home-kitchen

Le restaurant connecté comme stratégie de différenciation

Connecter un restaurant peut conduire à gagner en réduisant les coûts, mais poussé à son extrême, cette stratégie peut permettre au restaurant de se différencier par rapport à ses concurrents pour attirer une clientèle de niche. Le principe du restaurant connecté émerge, notamment la chaine de fast food Max à table, dont le premier restaurant a ouvert le 30 Avril dernier à Bordeaux. Le concept novateur d’un concentré de technologie peut attirer un public curieux. Plus qu’un repas, ces restaurants connectés offrent une expérience-client centré autour du repas dans un environnement technologique. Poussé à son extrême, on peut imaginer un restaurant dans lequel les tables digitales adaptent l’environnement client (images diffusées sur la table, environnement sonore et suggestion des plats) en fonction des données captées sur les smartphones des clients. Le restaurant connecté, captant les données utilisateurs, pourrait adapter et personnaliser l’environnement entourant le client, renforçant une expérience-client novatrice et technologique qui pourrait attirer un large panel de clients.

connected-environment

Crédit image : shutterstock

Partager

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire