PSA mise sur la réalité augmentée pour compléter l'affichage tête-haute en circulation

Pinterest LinkedIn Tumblr +

PSA travaille à l’intégration de la réalité augmentée dans ses véhicules en complément de l’affichage tête haute pour assurer toujours plus de sécurité au conducteur.

La voiture connectée est un terme assez vague auquel il est possible de rattacher plusieurs sujets : le divertissement, l’information ou encore la sécurité. Dans notre cas, c’est à la sécurité que nous allons nous intéresser avec le groupe PSA qui travaille sur l’intégration de la réalité virtuelle au sein de ses véhicules en complément de l’affichage tête haute classique.

réalité augmentée

Affichage tête haute & Réalité augmentée

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il est important de comprendre la différence entre l’affichage tête haute et la réalité augmentée.

L’affichage tête haute désigne le fait d’afficher des informations sur une surface transparente devant la réalité. Cela donne donc les casques des pilotes de chasse ou l’apparition du guidage GPS et de la vitesse sur le pare-brise d’une voiture. L’information est seulement affichée et elle ne dépend pas de l’environnement (si vous êtes face à un mur, l’affichage tête haute sera toujours visible).

La réalité augmentée désigne le fait de rajouter des éléments dans la réalité. Par exemple, vous êtes sur la route, vous roulez, un animal traverse. La réalité augmentée permet d’analyser la situation et de mettre un contour rouge autour de l’animal pour le mettre en valeur dans votre champ de vision. Mais si vous sortez du véhicule, la réalité reste ce qu’elle est habituellement et l’animal ne sera pas rouge.

Combiner les technologies pour plus de sécurité

L’affichage tête haute est une technologie qui est désormais présente dans de nombreux véhicules. Il existe principalement deux solutions pour que cela fonctionne : projeter l’information sur le pare-brise ou sur une lamelle transparente. Dans les deux cas, les informations sont amenées dans le champ de vision du conducteur pour lui éviter toute distraction.

Généralement, l’affichage tête haute se contente d’afficher les directions du GPS, la vitesse actuelle, la vitesse réglementaire et quelques autres informations.

L’idée de PSA est de combiner ces informations pratiques à des informations liées à l’environnement. Pour cela, le véhicule est équipé de nombreux capteurs qui permettent de détecter plusieurs mètres à l’avance (10 à 100m) les obstacles et changement de direction afin d’aider le conducteur à anticiper au mieux les situations.

Plusieurs exemples nous ont été montrés :

guidage gps

La Navigation

Grâce à l’utilisation d’une boussole, une flèche apparaît sur la route pour vous guider. Dès que la route tourne ou que vous devez changer de direction, la flèche tourne pour vous guider dans les meilleures conditions. Et pour confirmer que vous êtes dans la bonne voie, un halo lumineux bleu fait son apparition ce qui permet à l’utilisateur de ne pas quitter la route des yeux et de s’assurer qu’il est dans la bonne direction.

adaptive cruise

Le régulateur de vitesse adaptatif

Lorsque la voiture roule, les autres véhicules sont identifiés par un carré vert, orange ou rouge en fonction de leur distance. Si le véhicule est assez loin, il est vert et ne représente pas un réel danger, s’il est orange, il est assez près et nécessite de ralentir, s’il est rouge, un freinage s’impose ou du moins une très grande vigilance est recommandée.

Ce système permet d’anticiper au mieux les freinages afin d’éviter une collision. En plus des petits carrés qui identifient les véhicules, un halo de couleur apparait également sur la route pour avertir le conducteur. Tout cela reste transparent et n’encombre pas le champ de vision de l’utilisateur. Un vrai gain de sécurité en somme.

line guide

Le correcteur de trajectoire

Certains véhicules sont d’ores et déjà équipés d’un système permettant de se conduire tout seul en suivant les lignes et de corriger la trajectoire si besoin. Ici, le principe est similaire sauf que c’est au conducteur de corriger la trajectoire. Pour cela, un halo blanc apparaît sur la route avec une flèche indiquant au conducteur vers où il doit s’orienter pour revenir dans les lignes.

Point d’automatisme donc, il s’agit simplement d’une aide à la conduite pour s’assurer que vous êtes bien dans votre voie. Un élément qui devrait être obligatoire pour beaucoup car il n’est pas rare de croiser des automobilistes à cheval sur deux voies en plein milieu de l’autoroute.

détection piéton

L’alerte d’obstacles et la détection de piéton

Le système est capable de détecter en amont un obstacle sur la route et de le marquer avec un point d’exclamation afin d’avertir le plus tôt possible le conducteur. De même, les piétons se retrouvent avec un halo orange autour d’eux pour être plus visibles. Une excellente idée afin d’identifier au mieux les différents éléments de l’environnement sans pour autant gêner la visibilité.

A noter cependant qu’un enfant ou un animal qui déboule à pleine vitesse devant votre capot ne sera pas identifié assez rapidement pour être évité. La technologie permet donc d’apporter plus de sécurité mais il est nécessaire de rester vigilant.

Pour quand ?

Pour le moment, le prototype est opérationnel mais il faut désormais l’intégrer dans les véhicules. Aucune date de commercialisation n’a été annoncée mais il y a fort à parier que cette technologie débarquera très prochainement (2017 / 2018 ?) sur les véhicules haut de gamme du groupe avant de se décliner sur tous les modèles.

Si tout le monde était équipé de tels systèmes, nos routes seraient bien plus sûres même si malheureusement, la technologie ne gommera jamais la bêtise humaine.

Partager
A propos de l'auteur