Qu’est-ce qu’un logiciel ?

Pinterest LinkedIn Tumblr +

C’est un terme du langage désormais presque courant que vous avez sans aucun doute déjà entendu. Cependant à quoi fait-on vraiment référence lorsque l’on parle de logiciel ? Décryptage de sa signification.

On parle de « software », l’équivalent anglais du logiciel dès 1953. À l’époque, il s’agit d’établir une différence avec le « hardware », la partie matérielle d’un ordinateur. On parle donc de ce qui peut-être modifié dans un système informatique. Une description qui dissimule toutefois de multiples réalités.

C'est uoi un logiciel exactement

Quand est apparu le terme logiciel en France ?

C’est à partir de 1969 que l’on a commencé à parler de logiciel en France. Autant dire qu’il ne s’agit vraiment pas d’une invention récente. À l’époque, la Délégation à l’informatique Chargée du Plan calcul propose cette traduction pour le mot software. Pour comprendre sa construction étymologique, le mot logiciel est formé des mots « logique » et « matériel ». Du côté de l’Académie française, le mot a été officiellement reconnu à partir de 1972. Puis, un arrêté publié au Journal officiel, en a reconnu l’existence en 1974.

À quoi sert un logiciel ?

Pour comprendre de quoi il s’agit, vous devez saisir comment fonctionnent vos ordinateurs ou téléphones portables. À l’intérieur, on trouve des systèmes d’exploitation, comme Windows, MacOs, mais aussi iOS ou Android. Il s’agit de logiciels. Cela concerne aussi cependant les différents outils que vous pouvez utiliser comme, par exemple, Word, PhotoShop ou encore Google Drive qui sont aussi des logiciels. Chaque outil que vous utilisez sur votre smartphone, votre ordinateur ou même votre télévision connectée comprend ou à un recours à  un logiciel pour fonctionner. Autant dire qu’ils sont particulièrement indispensables, même s’ils sont souvent invisibles dans votre usage quotidien.

Logiciel ou software

Un logiciel, d’un point de vue technique, correspond à un ensemble d’instructions qui doivent être suivies et exécutées pour faire fonctionner un système. C’est donc un terme qui correspond à une très large gamme d’outils : cela correspond aussi à bien à des programmes, des scripts, des applications ou encore des macros. On en trouve même à l’intérieur du « hardware ». Les instructions de code qui sont intégrées à vos équipements sont décrites sous le terme de « firmware ».

Trois grandes catégories de logiciels

Si le terme de logiciel recouvre donc de nombreuses réalités, on identifie toutefois plusieurs grandes familles qui correspondent à la majorité des usages qui peuvent nous concerner au quotidien. Voici à quoi correspond concrètement chacune d’entre elles.

Logiel : définition

Les logiciels de programmation

Pour créer un logiciel, il faut d’autres logiciels. Et oui ! On parle alors de logiciels de programmation. Ils utilisent différents langages informatiques de programmation selon les besoins : C, Java, Python, Swift… Ils utilisent ensuite des compilateurs, des interprètes ou encore des débogueurs. À noter que, dans cette catégorie, on trouve aussi les éditeurs de textes. Il s’agit en effet aussi de logiciels de programmation puisque vous pouvez par exemple utiliser le bloc-notes pour écrire du code informatique.

Les logiciels système

On parle ici de ce qui se passe directement dans la machine. Loin des yeux, loin du cœur, vous ne réalisez sans doute même pas qu’un logiciel système entre en action quand vous en avez besoin. Pourtant, c’est ce qui permet de « traduire » vos besoins et demandes dans un langage que le système de votre ordinateur ou de votre téléphone peut comprendre. C’est une sorte de « méta-logiciel » qui permet d’en faire fonctionner d’autres. Dans cette catégorie, on trouve aussi les microprogrammes, les logiciels d’automatisation dans le domaine industriel ou encore les moteurs graphiques pour vos jeux.

Les logiciels d’application

Ici on entre dans la catégorie qui concerne le plus la majorité des usagers d’équipements électroniques. Quand on parle de logiciels d’application, cela concerne par exemple votre application de streaming musical Spotify, votre éditeur de texte Word ou encore votre navigateur Internet comme Chrome. Cela concerne donc encore un ensemble de tâches particulièrement diverses, qui peuvent avoir un usage global ou individuel. On note aussi que, vu la multiplicité des usages qui sont concernés, les fonctionnalités ont besoin d’être robustes et sûres. C’est la couche la plus visible dans les logiciels, mais ce n’est pas forcément la plus complexe. C’est surtout qu’elle regroupe de très nombreuses fonctionnalités.

[Total: 120 Moyenne: 4.8]
Partager
A propos de l'auteur

Journaliste passionné de nouvelles technologies et d'innovations. Je pense que ces technologies naissantes ont un devenir énorme et pourraient révolutionner le monde dans les années à venir. Le champ des possibles est incroyable et reste à découvrir.