Q.Rad transforme les datacenters en radiateurs numériques, intelligents et gratuits !

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Avec l’avènement du Big Data, les Data Centers fleurissent un peu partout dans le monde pour répondre à la demande grandissante en capacités de calcul informatique. De l’autre coté, l’énergie est un enjeu important et la dépendance énergétique devient une inquiétude majeure pour certains états.

De son coté, Paul Benoit est un ingénieur ingénieux. En observant la chaleur dégagée par les appareils électriques qui nous entourent, il a eu l’idée de mettre au point Q.rad, le premier radiateur numérique. Son inventeur a simplement remplacé les résistances propres au chauffage électrique par des processeurs d’ordinateurs. Connectés à Internet, ceux-ci reçoivent des millions de calculs à effectuer et produisent de la chaleur dans la pièce en retour, pour le bonheur des particuliers qui ont choisi d’accueillir gratuitement un tel engin….

Qrad-Qarnot-2

Présentation de Q.rad :

Silencieux, 350 radiateurs intelligents Q.rad sont déjà installés en région parisienne : des Q.rad équipent déjà près de 100 logements sociaux à Paris, mais aussi l’incubateur de startups de Télécom Paristech et les locaux de la société qui l’a inventé : Qarnot computing.

Le Q.rad a été conçus comme une alternative aux data centers pour décentraliser la puissance de calcul informatique nécessaire à la population. Celle-ci explose d’années en années, notamment à cause des objets connectés. Paul Benoît rappelle que « tous les cinq ans, l’énergie consommée par les centres de données double. A ce jour, leur consommation représente 7% de l’énergie totale consommée en France ». Or ces immenses centres de données dégagent énormément de chaleur et là encore, refroidir les salles remplies de serveurs consomme aussi beaucoup d’énergie électrique.

Qrad-Qarnot-1

Pour exploiter intelligemment cette chaleur et éviter les surchauffes, l’idée est donc de « répartir les capacités de calcul au sein des logements et à travers la ville afin de chauffer des appartements grâce à la chaleur dégagée par les processeurs de calcul ». Vous en conviendrez c’est… brillant !

Résultat : le Q.rad dispose d’une empreinte carbone 4 fois inférieure à son équivalent (en terme de puissance) au sein d’un centre de données.

Qrad-Qarnot-3

Fonctionnement de Q.rad :

Pour les particuliers qui acceptent d’accueillir un radiateur Q.rad, le principe est très simple : un thermostat connecté permet de choisir la température de confort souhaitée au sein du logement. Le savoir faire de Qarnot s’occupe d’ajuster les capacités de calcul des processeurs aux besoins de chaleur (et non l’inverse).

Il s’agit là d’une solution écologique mais aussi économique puisque la « minute de calcul » est facturée moins chère aux entreprises clientes que par les Data Centers et parce que la chaleur est,complètement gratuite pour les hôtes d’un radiateur intelligent Q.rad. La société va même plus loin : la consommation électrique des radiateurs pour son activité de calculs est remboursée aux personnes chaque mois.

Qrad-Qarnot-4

Même en période de grand froid, l’entreprise affirme qu’il n’y a aucun risque de surcapacité de calcul vis-à-vis de la demande en chauffage : « On dispose d’une quantité infinie de calculs non-prioritaires attendus par des centres de recherche ou des universités. En cas de besoin de chauffage, on peut ainsi offrir de la capacité de calcul » selon Paul Benoît.  Et l’été? Le Q.rad délivre une puissance de calcul minimale, tout en réduisant très fortement la chaleur émise pour qu’elle devienne imperceptible.

sources : terraeco.net / ludovia.com

Partager

2 commentaires

  1. Un « calculateur » consomme de l’électricité. Une partie de cette électricité sert à effectuer les calculs et une partie est perdue en production de chaleur. Un Q.rad consomme donc plus d’électricité qu’un radiateur qui produirait, lui, la même quantité de chaleur (et rien d’autre, pas de calcul). Si la société ne remboursait pas la consommation électrique des radiateurs pour son activité de calculs alors ce ne serait absolument pas rentable pour les habitants des appartement accueillant les Q.rad, bien au contraire. Donc quand vous écrivez « la chaleur est complètement gratuite pour les hôtes d’un radiateur
    intelligent Q.rad. La société va même plus loin : la consommation
    électrique des radiateurs pour son activité de calculs est remboursé », c’est imprécis je pense. Il vaudrait mieux écrire « la chaleur est complètement gratuite pour les hôtes d’un radiateur
    intelligent Q.rad. PARCE QUE La société rembourse la consommation
    électrique des radiateurs pour son activité de calcul ».
    En tout cas c’est une excellente idée !
    Merci pour cet article.

  2. Pingback: +100 | Pearltrees

Laisser un commentaire