Prizm, la promesse d'un jukebox intelligent

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Prizm est l’un des derniers projets financés sur la plateforme KickStarter. Cette petite pyramide diffuse un contenu musicale correspondant aux différents gouts des utilisateurs à proximité.

Nous avions déjà fait un article sur Prizm, cette objet intelligent qui choisit la musique pour vous. Mais derrière ce produit, qu’elle est la réelle promesse faite avec la vidéo diffusée sur la plateforme de financement participatif?

L’objet embarque du WiFi et du Bluetooth pour pouvoir faire du streaming audio sur des enceintes audio à travers une application mobile. Il se positionne comme une passerelle entre smartphone et enceintes audio. Il possède différents boutons de contrôle comme la plupart des enceintes portables. La nouveauté est sa capacité à garder en favori une musique découverte, ou au contraire de l’ignorer. Cette nouvelle fonctionnalité de favori est rendu disponible grâce à la source utilisé. En effet, l’objet semble pouvoir s’alimenter des musiques des services de streaming Deezer Spotify et SoundCloud.

prizm

La promesse :

Prizm est capable de détecter l’utilisateur dans une pièce grâce à la liaison avec son smartphone. Une fois détecté, il se met à jouer une playlist de son propriétaire ou propose de lui faire découvrir de nouveaux titres. Ce service est quelque chose d’intéressant dans l’univers de la maison connecté, on connait le même principe pour les lumières ou le verrouillage de porte automatiques quand on entre dans son foyer. L’esprit Jukebox autour des goûts musicaux de chacun est vraiment le port fort soulevé par le produit. On a tous connu une soirée où on aurait bien aimé changer la musique.

Prizm-jukebox

Viennent ensuite quelques interrogations autour des services proposés :

  • Prizm peut reconnaitre les utilisateurs dans une pièce et s’adapter. Mais il ne semble pouvoir détecter seulement les smartphones associés. Si l’utilisateur n’a pas lié son périphérique par WiFi ou Bluetooth ou peut être avec l’application mobile correspondante, cela deviendrait très vite limitant dans l’usage. Je ne pense pas que chaque personne qui passe chez vous veuille connecter son smartphone et télécharger une application mobile dédiée pour changer la musique.
  • La vidéo propose de se réveiller avec Prizm. C’est un pari risqué de proposer un objet sur la table de chevet qui embarque WiFi et Bluetooth quand on essaie au contraire de limiter la quantité d’ondes émises pour des notions de santé. C’est aussi une approche contradictoire avec le design du produit et l’aspect musicale qui donnent une dimension plutôt festive plutôt que de se confronter aux autres objets connectés liés au sommeil.
  • Un autre point est le positionnement de l’objet sur le marché: il se confronte directement aux enceintes audios connectés qui proposent des services similaires (comme Jawbone ou Beats) ou encore le relais Airport Express d’Apple. L’audio est l’une des branches les plus difficiles à attaquer sur le marché de l’électronique et de l’innovation.
  • L’application mobile reste quant à elle très discrète dans la vidéo. La mettre en avant aurait pu être bénéfique pour le projet car c’est le lien le plus naturel avec son utilisateur: on a tous le réflexe de sortir son smartphone pour faire découvrir une musique à un proche.
  • Enfin, ma dernière interrogation est le choix des partenaires de services audios: Deezer Spotify et SoundCloud. Deezer étant l’un des leader en Europe, il est légitime de le mettre en avant, mais le projet étant poussé sur KickStarter, une plateforme à l’audience principalement américaine. J’attendais un positionnement plus présent sur les autres services audios pour convertir le plus d’utilisateurs, à savoir Rdio, Pandora, iTunes Radio, Google Music voire le nouveau Beats Music.

Prizm-jukebox-3

Conclusion :

Le projet Prizm est réellement intéressant, le service de scénarisation autour de la musique en mixant les goûts musicaux de chacun est vraiment novateur. A titre personnel, j’attends en revanche beaucoup de l’expérience utilisateur entre l’application et l’objet connecté (ce qui est peu décrit dans la vidéo de présentation du projet Kickstarter) ainsi que de la qualité des services proposés. Prizm peut cependant encore évoluer et consolider sa promesse en intégrant, par exemple, la technologie Beacon qui pourrait faciliter le phénomène de détection du produit qui semble encore flou techniquement, ou en implémentant la technologie HomeKit pour jouer sur la compatibilité Apple.

Partager
A propos de l'auteur