Philips et Cisco s'associent dans l'éclairage connecté

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le spécialiste de l’éclairage Philips et le spécialiste de l’infrastructure réseau Cisco s’associent pour proposer une offre d’éclairage connecté et intelligent de bout-en-bout.
Une idée brillante !
Convaincu que l’avenir de son métier, à l’intersection de l’éclairage et de l’internet des objets, Philips a décidé de prendre les devants. Le fabricant hollandais s’associe à Cisco, spécialiste des infrastructures de réseaux.
Le couple d’industriels veut mettre en commun leurs force pour pousser une offre d’éclairage connecté et intelligent. A l’heure où le Li-Fi semble avoir plus que jamais la côte dans le secteur de la distribution, Philips et Cisco pourraient bien parvenir à proposer une solution tout-en-un capable de séduire le plus grand nombre.

[fullWidthImage id=”11213″]

Dans le domaine du B2C, la proposition de Philips et Cisco sera également séduisante d’ailleurs. Les ampoules connectées que propose Philips (dans la gamme Hue mais également ailleurs) pourront détecter la présence d’un individu dans la pièce pour s’éteindre lorsque nécessaire et économiser de l’énergie.
Dans l’industrie, Philips expérimente une méthode de modification de la couleur de l’éclairage permettant d’améliorer le morale ou la productivité des employés.
Cette entente arrive aussi à la suite d’un partenariat entre Cisco et Ericsson le mois dernier, qui laisse encore beaucoup de zones d’ombres sur les conditions opérationnelles de la collaboration de ces deux groupes. On pense qu’il pourraient, à terme, décider de fusionner tout simplement.
Par le passé, Cisco s’est souvent associé avec un spécialiste de l’industrie qu’il cherchait à mieux comprendre, surtout dans les métiers qui imposent une coopération profonde dans la commercialisation de solutions matérielles. Dans l’internet des objets, Cisco semble adopter la même approche pour faire le tri dans les nombreuses familles d’acteurs qui tentent de se faire une place sur ce marché.
ampoule-eclairage-connecte
Pour Cisco, tout l’enjeu est en effet de ne pas se contenter des 5% de revenus qu’on estime être la part dévolue à la connexion réseau dans la structure de coûts de l’internet des objets une fois arrivé dans sa phase mature, loin derrière les applications d’analyse des donnés collectées.
Selon Reuters, une entente similaire a été initiée de la part de Philips avec SAP et Bosch.

Via – images : 1 / 2

Partager
A propos de l'auteur