Pavlok, un bracelet connecté pour vous obliger à bouger plus

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Pavlok est un bracelet connecté qui oblige son porteur à tenir ses engagements sans quoi il le sanctionne en lui adressant de petites décharges électriques pour le remotiver.

« 3, 2, 1, bonne année ! Cette année, j’ai pris une bonne résolution : je vais faire plus de sport et perdre du poids ». Voici une phrase type qu’un très grand nombre d’entre nous a déjà prononcé mais qui n’est jamais respectée. La principale raison de cet échec s’appelle la motivation. En effet, difficile de se motiver lorsque l’on a un quotidien à respecter et que celui-ci n’a pas changé depuis des années. Mais comme dirait l’autre, le changement, c’est maintenant ! Et quoi de mieux qu’un objet connecté pour s’encourager. Les leaders de ce domaine sont les bracelets connectés qui permettent de se fixer un objectif quotidien à dépasser à l’image du Nike Plus FuelBand, du Withings Pulse ou encore du Fitbit Flex. Mais force est de constater que le non respect des buts quotidiens n’a aucun impact sur l’utilisateur. Et si cela changeait ? Et si le quantified self nous poussait vraiment ? C’est l’idée de Pavlok, un bracelet connecté qui oblige son porteur à respecter ses engagements. Analysons tout ça.

pavs

Présentation de Pavlok :

Pavlok est un bracelet connecté quelque peu différent de ce dont nous avons l’habitude de voir. Il est bien évidemment question de faire du quantified self, c’est-à-dire du suivi d’activité au quotidien (nombre de pas, kilomètres parcourus…). Sauf qu’ici, le but n’est pas de remplir un objectif prédéterminé (comme les fameux 10,000 pas) mais de fixer ses propres objectifs comme perdre du poids, passer moins de temps au lit, bouger plus, rester moins assis…

Et quoi de mieux pour forcer quelqu’un à tenir ses engagements qu’une bonne tape derrière la tête ? Un bracelet n’étant pas capable de faire cela, ses créateurs ont préféré intégré un système qui envoie une décharge électrique au poignet de l’utilisateur pour le rappeler à l’ordre. Bien évidemment, il n’est pas question ici d’une décharge similaire à celle d’un taser car le but n’est pas de blesser. A noter qu’il est question ici d’un concept ce qui explique le manque d’informations techniques (connectivité ? autonomie ? application ? force des décharges ? résistance à l’eau ?…).

pavlok-bracelet

Fonctionnement de Pavlok :

Un bracelet connecté qui envoie des décharges électriques lorsque l’on ne respecte pas les règles ? Avouons que cela n’est visible que dans les films de science fiction comme Battle Royale. Mais Pavlok fait dans l’originalité en poussant le concept du coach virtuel à un niveau jusqu’alors inégalé.

Vient alors la question de l’utilité. La réponse est simple : oui et non. Non pour ceux qui savent se gérer seuls et qui ne sont pas fainéants. Ce type d’appareil ne semble pas avoir un grand intérêt pour un sportif aguerri habitué aux entraînements rudes par exemple. En revanche, pour une personne de nature faignante qui souhaite modifier son quotidien, l’utilité est tout trouvée.

pav

A noter que le concept rappelle étrangement un jeu de notre enfance qui consistait à appuyer sur un bouton lorsque la musique était terminée. Le dernier joueur à avoir appuyé se prenait une décharge. Dans ce jeu, le principe était donc de faire comprendre au perdant qu’il n’avait pas été assez rapide. Le fait d’avoir mal le motivait à ne pas être dernier une nouvelle fois. Pavlok utilise le même concept : si je ne veux pas avoir mal, je respecte mon engagement, sinon, un rappel à l’ordre s’impose. Certes, certains y verront un objet de torture voire une méthode militaire mais il est important de préciser que personne ne vous oblige à le porter !

Disponibilité et prix :

Encore au stade de concept, Pavlok est un bracelet connecté original qui rompt avec les codes établis. Il s’agit ici d’une manière radicale de sortir de son train-train quotidien et de se motiver à remplir ses objectifs. Un objet non conventionnel en somme qui pourrait donner des idées aux parents ayant des ados collés dans le canapé à longueur de journée.

Partager
A propos de l'auteur