M2M

Orange va déjà expérimenter la 5G dans le Territoire de Belfort

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Alors que la 4G est en cours de déploiement dans l’Hexagone, Orange vient d’obtenir l’autorisation de débuter les tests de la 5G. Le Territoire de Belfort sera le premier département équipé.

Le déploiement du réseau 4G progresse (Orange couvre 72% de la population soit 22% du territoire) en France depuis le début de l’année.

Les 4 opérateurs nationaux déploient leur réseau cellulaire à couverture 4G, offrant aux mobinautes –il y a plus de 35 millions de smartphones en France– un internet réputé plus rapide que l’ADSL.  Mais Orange voit plus loin.

sagemcom-m2m-antenne-emetteur

Après avoir confirmé son intention de déployer un réseau M2M sur la base de la technologie LoRa pour les objets connectés, Orange annonce qu’il va tester le réseau 5G dès à présent en France.

L’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) vient en effet de donner son accord à Orange pour que l’opérateur historique puisse expérimenter la 5G dans le Territoire de Belfort (90), plus petit département de France (hors de l’Ile-de-France).

La 5ème génération de réseaux cellulaires mobiles ne devrait pourtant pas être déployée avant 2020 en France.

orange-drive-3

Une partie des protocoles et des standards relatif à cette 5G reste d’ailleurs toujours à définir à l’heure actuelle. L’enjeu annoncé pour cette prochaine génération de communications est d’absorber les millions d’objets connectés promis par les experts. Grâce à une carte e-sim, tous nos accessoires pourraient ainsi bientôt communiquer sans besoin de passer par un smartphone, comme la nouvelle montre Gwatch Urbane d’LG.

Pour tous ces nouveaux usages, la 5G promet des débits et des disponibilités accrues. Les tests d’Orange, autorisés jusqu’à la fin de l’année prochaine, viseront notamment à étudier l’utilisation de fréquences allant de 6 GHz  à 100 GHz, encore jamais utilisées pour des réseaux mobiles.

A l’occasion d’une démonstration au dernier Mobile World Congress, on avait pu assister à une tentative de téléchargement atteignant la vitesse d’environ 2 Gbps via la bande de 70 MHz.

Via

Partager
A propos de l'auteur