Observatoire des Objets Connectés : 51% des Français savent précisément ce que c'est !

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Selon une récente synthèse de l’Observatoire des Objets Connectés, conduit par l’Ifop, l’institut de sondas établit que près de 92% des français ont déjà entendu parler des objets connectés et 51% déclarent même savoir précisément ce qu’est un objet connecté.

Les conclusions de l’édition 2014 de l’Observatoire des Objets Connectés mené par l’Ifop en septembre-octobre dernier sont disponibles au travers de sa synthèse de Novembre 2014.

Dans un premier temps, une étude en ligne menée du 26 septembre au 10 octobre 2014 (selon la méthode des quotas) auprès d’un échantillon de 2000 internautes représentatif de la population française a permis de recueillir l’avis des internautes concernant 6 catégories d’objets connectés : santé, puériculture, maison, sport et bien-être, électroménager et accessoires de communication.

objets-connectes-etude

La partie qualitative de l’étude aura permis d’établir que la quasi-totalité des Français ont déjà entendu parler des objet connectés grâce au buzz médiatique qu’ils ont suscité, notamment l’Apple Watch. Mais de manière générale, la compréhension de leur intérêt réel reste encore floue pour beaucoup de particuliers.

Conclusions de l’Observatoire des objets connectés :

Si la grande majorité des sondés (90%) ont déjà entendu parler des objets connectés, au travers d’émissions à la télévision, de reportages, d’articles de presse sur Internet (etc), ils sont uniquement 38% à citer la publicité comme vecteur de notoriété et 6% à l’attribuer aux conseillers en magasins.

Selon l’Observatoire des Objets connectés mené par l’Ifop, environ 23% des Français possèdent déjà au moins un objet connecté, principalement une montre connecté, un capteur d’activité ou différents équipement de domotique. Selon le type d’objets connectés, les taux d’équipement vont entre 1% et 7%.

L’étude établie que dans l’ensemble, la compréhension des objets connectés par les français est relativement bonne : ils les associent majoritairement à la commande à distance, l’accès à Internet ou la collecte de données. Cependant, l’aspect autonome des objets communicants entre eux, sans intervention humaine, n’est pas bien compris par la plupart des personnes interrogées.

Intentions d’achat et freins :

En termes d’intentions d’achat au cours des 6 mois à venir, on remarque que 5 familles de produits émergent : l’univers de la maison connectée (21%), le sport connecté et le bien-être (20%), l’électroménager intelligent (18%), la santé connectée (17%) et les accessoires de communication tels que la montre connectée (16%). Le domaine de la puériculture recueille 8% d’intention.

Le prix reste le premier frein à l’usage des objets connectés (pour 59% des gens) devant le manque d’utilité (45%), loin devant la peur de l’utilisation des données personnelles (15%).

[infographie]Nouveaux résultats de l’observatoire des objets connectés

Les personnes interrogées perçoivent aussi bien les avantages au quotidien des objets connectés que le risque de dépendance aux machines.

source : offremedia.com

Partager

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire