En supermarchés, les objets connectés servent aux marketeurs et à leurs clients

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Voici 7 objets connectés à retrouver en supermarchés, dont l’usage permet aux marketeurs de mieux cibler leurs clients et aux consommateurs de s’assurer que la promesse de valeur est respectée.

Les consommateurs sont devenus exigeants. Ils attendent tous désormais de bénéficier d’une expérience d’achat personnalisée, individuelle au moment et au lieu de leur choix ; c’est l’Internet of Me. S’ils achètent de plus en plus sur internet, les consommateurs fréquentent aussi de plus en plus les centres commerciaux. Ces centres semblent plutôt incompatibles avec une expérience d’achat personnalisée. Et pourtant…

monoprix

Les objets connectés permettent de rétablir l’équilibre dans cette équation difficile. Les wearables (et les objets connectés de manière générale) sont de plus en plus utilisés pour enrichir l’expérience utilisateur et servent aux professionnels du marketing pour mieux cibler leurs clients potentiels. Le paiement sans-contact, intégré à l’Apple Watch, pré-figure par exemple ce type de nouveaux usages

Marketing & changement de paradigme

En allant plus loin que les techniques marketing habituelles, les spécialistes du marketing parviennent à exploiter ces accessoires pour guider les consommateurs en les plongeant dans un univers de marque, unique, surprenant ou réconfortant. Le résultat est visible en supermarchés, où les marques de la grande-distribution rivalisent d’ingéniosité pour proposer des programmes d’engagement, de fidélité ou de promotions.

hiku face

Cette approche s’appuie sur la technologie mais implique un changement de paradigme : moins de focus sur la marque et plus sur le consommateur. C’est là que les capteurs intégrés à nos objets connectés sont d’une aide précieuse.

Quelques exemples :

Voici 7 exemples d’utilisations innovantes des objets connectés dans la grande distribution et nos supermarchés :

Au cours des dernières semaines et mois, on a ainsi vu apparaitre de nombreux dispositifs permettant de favoriser et de nourrir le lien entre les clients d’un magasin physique et les enseignes. Au travers des Beacons comme dans le cas de Monoprix ou de la technologie concurrente Eddystone de Google, les enseignes s’organisent pour doper l’engagement des consommateurs. Ceux-ci prennent aussi leur mode de vie en considérations, ils n’hésitent plus à comparer en magasin, voir même à analyser leurs aliments comme avec le scanner Scio, directement sur le point de vente.

estimote-beacons-retail-2

La contrefaçon est un autre sujet important pour les marques réputées. Ciblées par des fabricants de copies ou des tentatives d’abus comme le remplissage des bouteilles renommée avec des breuvages de moindre qualité. Les marques connues équipent désormais leurs bouteilles de tags NFC permettant leur authentification et donnant au consommateur final la garantie qu’elles n’ont pas été préalablement ouvertes. D’autres, comme la marque de champagne Mumm, misent sur la différentiation en personnalisant tout l’univers du consommateur s’il choisi de déboucher l’un de ses produits en bonne compagnie, la bouteille connectée a le vent en poupe ! 😉

johnnie-walker-bouteille-whisky-connectee-3

A terme, toutes les données biométriques pourront aussi être exploitées à l’usage du marketing, à moins que la CNIL –qui veille sur ces sujets– n’en interdise l’exploitation commerciale.

Via

Partager
A propos de l'auteur