Objets Connectés : Angers devient la capitale française de l'internet des objets

Pinterest LinkedIn Tumblr +

A Angers , Fleur Pellerin a souhaité établir la première cité des objets connectés qui rassemblera le savoir-faire français en matière d’internet des objets.

Lors de ses vœux 2014, Fleur Pellerin (alors Ministre déléguée à l’Economie Numérique) avait annoncer vouloir créer la « cité des objets connectés » pour regrouper le savoir-faire français pour l’Internet des Objets. Aujourd’hui, Arnaud Montebourg a validé la feuille de route qui prévoit que la cité de l’objet connecté s’installera à Angers.

Arnaud Montebourg, le Ministre de l’Economie vient d’officialiser le lieu où sera implantée cette citée des objets connectés : Angers deviendra la ville connectée référante en matière d’objets connectés made in France avec pour ambition claire de faire de l’Hexagone le leader mondial des objets connectés. La filière a été intégré aux 34 plans pour la nouvelle France industrielle du Ministère de l’Economie. La feuille de route a été élaborée ces derniers mois sous l’égide d’Eric Carreel (co-fondateur de Withings) et en concertation avec les professionnels du secteur.

Présentation de la cité des objets connectés :

Un projet à 15 millions d’euros sur 3 ans est d’ores-et-déjà entériné, dont un site industriel de 16.000m² sera installé à Angers ; il regroupera :

« des bureaux de passage, des outils de prototypage, un espace d’innovation industrielle et l’ensemble des outils nécessaires à la production industrielle d’objets finis (électronique, mécanique, plasturgie, intégration) ».

En utilisant Angers comme base avancée pour démontrer l’excellence de la France en matière d’objets connectés, l’objectif du gouvernement sera d’inciter les startups Made in France à conserver leurs activités stratégiques dans l’Hexagone en faisant la démonstration de la qualité de son écosystème. On connait évidemment les succès de l’internet des objets comme Parrot, Withings, Netatmo ou encore AwoX qui sont tous des leaders de leurs marchés respectifs.

Angers veut attirer les investisseurs étrangers :

Le gouvernement entend aussi faciliter l’accès des start-up du secteur aux financements. Bpifrance pourrait ainsi s’engager pour leur garantir des prêts. Enfin, un autre chantier important reste en suspens : la constitution d’un réseau de communication capable de supporter l’explosion du nombre d’objets connectés.


Evidemment, l’installation de la cité des objets connectés à Angers vise également à faire rayonner le savoir-faire français à l’international via l’organisation d’évènements consacrés à l’internet des objets comme la Connected Conference ou le West Web Festival. D’ici à 2015 les partenaires institutionnels du projet espèrent faire d’Angers le pendant français de la Silicon Valley, Israël ou Taïwan… wait&see 😉

source : lesechos.fr

Partager
A propos de l'auteur

Un commentaire

  1. Bonjour
    sauf… que Arnaud Montebourg découvre (avec retard) Angers !
    //www.securiteoff.com/internet-objets-arnaud-montebourg-decouvre-retard-angers/