Le bracelet Nymi utilise votre rythme cardiaques comme mot de passe

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Nymi est un bracelet connecté qui utilise votre rythme cardiaque comme signature unique permettant de vous identifier en lieu et place d’un mot de passe.

Nymi-bracelet-cardiaque-rythme

Le concept du bracelet Nymi :

Deux étudiants canadiens en ingénierie, Karl Martin et Foteini Agrafioti, ont découvert que le rythme cardiaque –pour peu qu’on en étudie une plage suffisante- s’avère unique. Le bracelet Nymi fonctionne donc comme un électrocardiogramme et analyse l’activité électrique de votre coeur pour détermier une électrocardiographie unique et totalement impossible à imiter selon les deux hommes.
Le fonctionnement de « Nymi » semble donc en apparence assez simple : l’identité du porteur du bracelet est authentifiée par la signature ,des signaux électriques émis par son cœur , mesurés par son bracelet. Contrairement aux autres méthodes d’identification biométrique, (empreintes digitales, reconnaissance faciale ou de l’iris de l’oeil) le bracelet Nymi n’impose pas à l’utilisateur de s’identifier à chaque fois qu’il veut pouvoir débloquer quelque chose. Avec Nymi, l’identification de l’utilisateur est continue dès lors qu’il porte le bracelet au poignet.
Nymi-cardiaque-rythme-technologie-bracelet-connecté-2

Comment fonctionne Nymi ?

nymi-3
Pour s’identifier, le porteur d’un bracelet connecté Nymi, doit simplement appuyer sur un bouton situé au dessus du dispositif afin d’enclencher une boucle électrique permettant de mesurer l’activité électrique du cœur. Celle-ci est liée aux variations de potentiel électrique dans les cellules de la peau, et de signature personnelle unique pour vérifier l’identité du porteur du bracelet. Les données de l’électrocardiogramme, une fois digérées et analysées par Nymi sont transmises via Bluetooth à une application préalablement installée sur l’appareil sollicitant une authentification.
Bionym, la société des deux ingénieurs, met en avant une des première sécurisation « à trois facteurs » au monde : la personne authentifiée doit avoir le bracelet à son poignet (1), il doit s’être identifié via son activité cardiaque (2) et enfin,  il doit configurer et choisir les appareils pouvant être déverrouillés par ce biais (3). Pour que le procédé décrit fonctionne parfaitement, le bracelet est activé en permanence, dès lors qu’il est porté au poignet de l’utilisateur. Cependant, il est pour l’instant nécessaire de réactualiser l’authentification au minimum 1 fois par jour.
Vidéo du bracelet Nymi :

Conclusion :

Insolite, ce produit n’en demeure pas moins intéressant. L’énorme avantage que j’y vois immédiatement est que l’API de Nymi, permettant aux développeurs de proposer des applications utilisant ce mode de sécurisation, est ouverte. Ce qui promets –on espère– de premiers usages pratiques d’ici quelques mois.

Partager
A propos de l'auteur