Carlos Ghosn : "-Nissan lancera des voitures autonomes en 2020"

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le PDG de Renault-Nissan, Carlos Goshn, a réaffirmé que son groupe prenait très au sérieux l’évolution de la technologie automobile et l’avènement de l’internet des objets. La marque Nissan pourrait ainsi lancer ses propres modèles de voitures autonomes à l’horizon 2020. Renault expérimentera des dispositifs similaires en France.

Google n’est pas seul sur le marché des voitures intelligentes ; ses Google Car commenceront leurs essais sur routes ouvertes dès cet été aux Etats Unis mais les constructeurs automobiles traditionnels talonnent le géant du web. Les recherches de Renault-Nissan semble particulièrement prometteuses, puisque son PDG Carlos Ghosn n’en finit plus de lâcher de petites phrases par ci par là, laissant entendre que Renault et Nissan seront prêt (ou quasiment) pour lancer leurs véhicules autonomes dès que le contexte légal le leur permettra.

renault-nissan-carlos-ghosn

Dernier exemple en date, Carlos Ghosn a déclaré ce lundi au Washington Post que Nissan pourrait sortir des véhicules autonomes à partir de 2020. S’ils seront toujours conduits de manière traditionnelle la plupart du temps, ils proposeront des fonctions d’assistance poussée, permettant de déléguer complètement la conduite dans certaines conditions bien particulières : les bouchons, le stationnement, l’autoroute, etc. Selon son PDG :

“Nissan prévoit que les voitures autonomes aideront ou amélioreront la conduite individuelle. Nos modèles pourront évoluer vers une configuration sans conducteurs, mais ce n’est pas l’objectif” à court-terme.

Reste l’obstacle législatif à franchir : les tests de voitures intelligentes ont été autorisés en France mais à titre expérimental uniquement et sur des portions de routes très réduites. Carlos Ghosn laisse ainsi entendre que son groupe travaille d’arrache-pieds à obtenir des autorisations plus étendues, de manière à fiabiliser les technologies développées en conditions réelles de circulation. En effet, les voitures autonomes pourraient bouleverser bon nombre de secteurs, et pas seulement le métier des constructeurs.

google-car-california

Avec ses essais, Google compte par exemple étudier la réaction du public lorsqu’il croise un véhicule autonome, qu’ils soient simples piétons ou des automobilistes arrivant en sens inverse. Il reste encore la question de la responsabilité en cas d’accident : qui est fautif en cas d’accident avec une voiture autonome ? L’état et les assureurs devront trouver un terrain d’entente sur ces questions…

Via

Partager
A propos de l'auteur