Nike comdamné à rembourser les acheteurs d'objets connectés imprécis

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Selon le site Gilardi & Co, Nike serait condamné à proposer des remboursements partiels ($15 ou bon d’achat de $25) aux utilisateurs ayant acheté un tracker d’activité Fuelband entre le 19 Janvier 2012 et le 17 Juin 2014.

Cette sentence intervient à la suite d’un contentieux visant directement la précision des objets connectés vendus par Nike pour suivre l’activité physique de ses utilisateurs. Pendant plus de 18 mois entre 2013 et 2014, le Nike + Fuelband puis sa version ‘Fuelband SE ont été l’un des objets connectés best-seller de la catégorie Quantified Self.

Nike-Fuel-Band-se

Oui mais voilà, le compte n’y est pas selon les utilisateurs. Frustrés par le manque de précisions de leurs objets connectés, une partie d’entre eux a décidé de demander des compte à Nike, qui a depuis abandonné la fabrication de ses propres accessoires. D’après les compte-rendus de plaintes, c’est notamment la fonction podomètre qui est en cause : en comptant de manière très aléatoire le nombre de pas parcourus, les bracelets connectés Fuelband ne sont pas non plus capables d’estimer correctement les calories brûlées dans le cadre d’une activité sportive classique.

Nike et ses partenaires (dont Apple) ont évidemment nié toutes les allégations d’imprécision mais ont accepté un accord amiable pour terminer cette procédure. Les clients concernés par l’achat d’un tracker Fuelband entre le 19 Janvier 2012 et le 17 Juin 2014 pourront donc bénéficier d’un remboursement de 15 dollars ou de 25 dollars en bon d’achat.

Parallèlement, Fitbit et Jawbone se disputent actuellement sur ce marché à coups de plaintes dans le cadre de procès pour violation de brevets et concurrence déloyale… bonne ambiance.

Via

Partager
A propos de l'auteur