[Analyse] Derrière Mother, la stratégie B2B de Sen.se se dessine !

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La startup française Sen.se est connue pour avoir lancé Mother, un Hub domotique permettant de mieux connaitre son environnement au travers de capteurs, baptisés les Cookies. Derrière ce produit grand public, tout indique pourtant que l’entreprise chercherait davantage à attaquer le marché inter-entreprises.

sense-logo

Présentation de Sen.se :

Sen.se est une startup française connue pour avoir développée la Mother, Hub domotique associé à des capteurs permettant de mieux connaître son environnement. Son fondateur, Rafi Haladjian, est l’un des pères de l’internet des objets en France. Par l’intermédiaire de sa société Violet, il a notamment créé en 2005 le premier objet connecté : le Nabaztag, un lapin qui changeait de couleur et agitait les oreilles en fonction de la météo, de la réception d’emails, etc.

SenseMother

La Mother, un produit qui vise le marché grand public ?

L’objet propose un design sobre, très proche de celui du Nabaztag, et qu’on dirait tout droit sorti des planches à dessin d’Apple : la Mother de Sen.se fait penser à une poupée russe qui reflète la philosophie et la fonction protectrice confiée à Mother. Celle-ci repose sur l’amélioration de vos tâches quotidiennes, pour que vos appareils et autres objets du quotidien s’adaptent à votre vie et non l’inverse. En bonne mère de famille, Mother s’accompagne de petits capteurs connectés appelés « cookies », qui sont à la base du concept développé par Rafi Haladjian. Les Motion Cookies sont comme des «capteurs magiques qui changent leurs utilisations au gré de votre vie », vous aidant donc à mieux comprendre et contrôler votre environnement au travers des données récoltées par ces capteurs.

Le principe d’utilisation de Mother de Sense est assez simple : il vous suffit de fixer un cookie sur l’objet que vous désirez mesurer à l’aide de Mother et de paramétrer une de ses applications. Celle-ci vous aidera à comprendre et interpréter les mouvements ou l’activité de votre environnement, aussi bien des objets que des personnes.

cookie

Avec la Mother, Sen.se déclare s’adresser au marché grand public. Seul problème d’alignement stratégique : son prix, 290€, qui reste bien élevé pour attirer plus loin que les Early Adopters vers ce produit issu d’un Push Technologique et non d’un besoin consommateur. La tendance actuelle chez les entreprises qui commercialisent les objets connectés est davantage une baisse du prix sur le Hardware pour attirer un public plus large, et en contrepartie faire profit sur le Software (ou le service associé à l’objet connecté).

Disons-nous que ce produit est un échec à venir ? Non, certainement pas. Mais nous pensons que derrière cette volonté affichée de toucher le grand public se cache une stratégie bien pensée. Première option : cette version de la Mother est un produit-test, destiné à tester la technologie et à alimenter les bases de données de Sen.se grâce aux Early Adopters prêts à en payer le prix, avant une baisse des prix attendue pour toucher un public plus large. Deuxième option : annoncer toucher le grand public cache une stratégie B2B (Business To Business). Annoncer adresser le marché grand public permet à Sen.se de gagner en crédibilité auprès des entreprises tout autant que d’attirer des développeurs afin qu’ils créent des solutions associées aux Cookies et améliorent l’offre adressée en B2B.

sense-mother-1

Derrière le produit, une stratégie B2B

Le développement du marché BtoB sera un des axes prédominants du développement de Sen.se en 2015. Les Cookies de Sen.se permettent aux entreprises et aux marques de créer rapidement des services liés à leurs produits sans s’engager dans le processus long et coûteux de développement d’appareils électroniques. La proposition de valeur de Sen.se sera alors, pour les entreprises, de pouvoir connecter leurs produits en moins de 3 mois. La polyvalence des capteurs de Sen.se et l’ouverture de leurs API (annoncée pour début 2015) offrent aux entreprises de développer leurs propres applications afin de mettre en valeur leur expertise.

Des sociétés vont ainsi pouvoir créer leurs propres SenseApps : un fabricant traditionnel de matelas pourrait par exemple intégrer la solution des Cookies dans ses produits et en 3 mois commencer à vendre des matelas connectés. Ce peut être d’un grand intérêt pour un tel fabriquant pour qui le cycle de vente s’arrêtait auparavant le jour où ses matelas étaient vendus. Grâce aux solutions B2B Sen.se, un tel fabricant va pouvoir proposer transiter de la vente d’un produit à la vente d’un service connecté : il va pouvoir vendre, plutôt qu’un lit, le service d’un sommeil maîtrisé et confortable.

mother-senseboard

L’ouverture au marché B2B va donc se synchroniser avec la création d’une plateforme, disponible le mois prochain, période où Sen.se projette les annonces suivantes :

  • Création d’un « Appstore » où les utilisateurs (entreprises, développeurs) pourront créer leurs propres SenseApps grâce aux API mises à disposition. Sen.se attend des douzaines d’applications dans les premiers mois du lancement de la plateforme.
  • Une compatibilité IFTTT pour que la Mother puisse être compatible avec d’autres objets connectés compatibles sur la plateforme.
  • Compatibilité avec les thermostats NEST
  • Compatibilité avec les ampoules Hue de Philips
  • Compatibilité avec WeMo de Belkin

Test Mother de Sense, votre Hub domotique qui s’occupe de (presque) tout

Partager

A propos de l'auteur

4 commentaires

  1. Pingback: Les consommateurs sont-ils prêts à acheter des objets connectés ? Partie 5 : Le rôle des prescripteurs et des tiers de confiance | Paysages numériques...

  2. Pingback: Paysages numériques...

  3. Pingback: Les consommateurs sont-ils prêts à acheter des objets connectés ? Partie 6 : Conclusion | Paysages numériques...

Laisser un commentaire