M.O.J.O., la console Android by Mad Catz

Pinterest LinkedIn Tumblr +

mad catz consoleDepuis le début de l’année, les consoles de jeux sont devenues de véritables phénomènes de foire ! Il est d’ailleurs possible de classer ce phénomène en deux catégories distinctes : d’un côté les consoles de salon traditionnelles à l’image de la Wii U, la PS4 et la Xbox One et de l’autre les consoles sous Android comme la GameStick, la Ouya ou encore la Gamepop. Alors que la première catégorie se cantonne à seulement 3 acteurs (Nintendo, Sony et Microsoft), l’autre voit son nombre d’acteurs se multiplier comme des petits pains. La preuve en est avec un nouveau venu : Mad Catz, le spécialiste des accessoires pour consoles, qui présente M.O.J.O., une nouvelle console sous Android. De quoi est-il question ? Voyons tout cela ensemble.

M.O.J.O., qu’est-ce que c’est ?

A l’image de la concurrence, il s’agit d’une console à brancher sur son téléviseur et qui donnera accès à un catalogue de jeux Android. Niveau look, la console arbore un design original difficile à décrire que nous vous laissons découvrir en images.

Sous le capot de la bête, on est loin des spécifications de la PS4 mais plus proche de la Ouya avec un processeur Tegra 4. Du côté de la connectivité, il faudra compter sur du Bluetooth 4.0, du wifi, 2 ports USB, un port micro SD, une sortie HDMI et une prise jack. A noter que la console est équipée de 16Go de mémoire, probablement extensible via le slot micro SD.

La console sera fournie avec une manette (disponible en 3 coloris) proche de celle de la Xbox 360 fonctionnant en Bluetooth 4.0. Petit particularité : un mode souris est au menu pour permettre l’interaction avec les jeux nécessitants une interface tactile. Un très bon point face à la concurrence.

mojo black controller   mojo white controller   mojo red controller

Autre différence : le store. Point de store propriétaire ici, le joueur est libre d’aller choisir ses jeux sur le Play Store de Google, l’App Store d’Amazon ou encore la TegraZone de NVidia.

M.O.J.O. dans la réalité, ça donne quoi ?

Simple comme bonjour : on branche la console à sa TV pour accéder à Android depuis son canapé et bénéficier d’un large catalogue de jeux mobiles. On est dans du classique. Mais alors pourquoi un fabricant d’accessoire se lance-t-il dans la fabrication d’une console de jeux ? Tout simplement pour vendre plus d’accessoires ! En effet, en proposant sa propre console avec une manette, le joueur sera contraint d’acheter d’autres manettes pour jouer à plusieurs. Et potentiellement, ces nouvelles manettes seront des Mad Catz. La boucle est donc bouclée ! A noter qu’il sera également possible d’ajouter une vraie souris ou alors un clavier, qui pourront être eux aussi des Mad Catz.

mojo front   mojo back

En conclusion

Décidemment, Ouya a ouvert une brèche dans laquelle de nombreux constructeurs se sont engouffrés depuis : celle des consoles Android de salon. Le constructeur est resté assez avare en information lors de la présentation : aucun prix n’a été dévoilé, ni même une date de sortie à part un vague « fin d’année ». Pour coller à la concurrence, cette console sera probablement commercialisée aux alentours des 100€. Reste à savoir si elle sera disponible en magasin ou uniquement sur internet.

Notons qu’à l’inverse de la concurrence, qui débarque un peu de nulle part, Mad Catz a l’avantage d’être un acteur reconnu sur la scène vidéo ludique. Nous verrons si cette réputation jouera à son avantage lors de la mise sur le marché.

mojo

Partager
A propos de l'auteur