Mobile World Congress 2015 : Bilan des objets connectés rencontrés ?

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Petit résumé du Mobile World Congress 2015, des différentes annonces, de ce que nous avons pu découvrir durant les 4 jours de salon et des objets connectés que nous avons croisé. 

Le Mobile World Congress est un événement qui se déroule tous les ans à Barcelone. Il regroupe tous les acteurs de la mobilité, que ce soit les équipementiers qui fabriquent les réseaux, les constructeurs de mobiles ou les développeurs d’applications. En 2014, ce ne sont pas loin de 86,000 visiteurs qui ont défilé dans les allées de cet immense salon réparti sur 8 halls. Que nous a réservé cette édition 2015 ? Qu’avons-nous pu découvrir ? Qu’est-ce qui nous a marqué ? Voici un petit résumé de notre Mobile World Congress 2015.

mobile world congress

Samsung et ses nouveaux smartphones

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, Samsung n’avait pas un stand démesuré. En même temps, le géant Coréen ne présentait officiellement que deux nouveaux produits, les autres étant déjà sortis. Nous avons donc pu découvrir les Galaxy S6 et Galaxy S6 Edge, deux nouveaux smartphones haut de gamme. Comme d’habitude, ils sont plus beaux, plus fins, plus puissants… Bref, c’est la même histoire tous les ans.

samsung

La nouveauté cette année, c’était surtout la sortie de deux modèles contre un seul habituellement. Et force est de constater que l’idée n’est pas mauvaise. En effet, le nouveau S6 Edge fait son petit effet avec son écran qui se prolonge sur les côtés. Cela permet notamment d’afficher des raccourcis rapides comme l’accès aux notifications ou aux contacts. C’est très joli, mais pas forcément très pratique. En effet, nous avons eu du mal à prendre l’appareil en main au départ puis au final, l’enthousiasme d’avoir un écran sur les côtés est vite retombée car cela n’apporte pas grande chose de plus hormis un prix plus élevé.

Apple avait été vivement critiquée à la sortie des iPhone 6 à cause de prix très élevés, mais on pourrait dire la même chose de Samsung qui dépasse également les 1,000$ avec ses nouveaux téléphones.

galaxy s6   galaxy s6 edge

En somme, rien de bien nouveau sous le soleil, simplement des smartphones toujours plus performants. On notera tout de même la volonté de Samsung de montée en gamme pour venir concurrencer la Pomme mais également la volonté de se différencier avec un design original pour le S6 Edge et surtout des couleurs jamais vu jusqu’ici.

A noter que le Gear VR, le casque de réalité virtuelle de la marque, a été adapté pour accueillir le nouveau Galaxy S6. Personnellement, nous n’avons pas été plus emballés que ça après notre essai. On reconnait que c’est fun mais pas encore assez attractif pour forcer l’achat.

LG met le paquet sur les montres connectées

lg

Non loin du stand de Samsung, LG avait également des choses à dire sauf que l’accent n’était pas mis sur les smartphones. Le géant Coréen s’est concentré sur les objets connectés et notamment les montres connectées avec la présentation de deux G Watch Urban : une sous Android Wear fonctionnant en LTE (nul besoin d’un smartphone) et une autre sous Web OS dépendante d’un téléphone.

lg g watch urban

Très classes, ces deux montres étaient largement mises en avant sur le stand avec une démonstration dédiée nécessitant une Audi RS5, de quoi attirer le regard. Le principe était de montrer une interaction entre la montre et la voiture : dès lors que l’utilisateur approchait son poignet de la poignée, celle-ci se verrouillait et déverrouillait automatiquement. Il ne restait plus qu’à passer brièvement sa montre entre les deux sièges pour déverrouiller le démarrage et pouvoir allumer la voiture. Une démonstration très intéressante qui mettait en avant les possibilités offertes avec ce genre de montres.

audi mobile key   audi mobile key lg

Mais la communication de LG ne tournait pas qu’autour des montres connectées. Nous avons également pu découvrir une cuisine entièrement connectée qui se pilote à la voix ainsi qu’un miroir connecté qui analyse votre peau et vous conseille.

cuisine connectée lg   miroir connecté lg

Deux concepts qui montrent la volonté de LG de se diversifier et d’envahir toujours plus notre maison. Concernant les mobiles, aucune réelle annonce n’a été effectuée.

Sony, le fantôme

sony

S’il y a bien un acteur qui a brillé pour son absence d’annonce, c’est bien Sony. En effet, le japonais ne présentait qu’une tablette (la Z4 Tablet) et un smartphone de milieu de gamme (Xperia Aqua M4). Rien de bien révolutionnaire. Du côté des objets connectés absolument rien de nouveau. Sony possédait pourtant un stand conséquent mais rempli d’anciens produits. Dommage, on aurait aimé découvrir une nouvelle montre ou un nouveau bracelet.

HTC revient sur le devant de la scène

htc

Depuis quelques années, HTC avait perdu beaucoup de terrain dans le monde de la mobilité à cause de la guerre que se livrent Apple et Samsung. Néanmoins, le fabricant Taïwanais avait réussi à sortir la tête de l’eau en 2013 avec son HTC One M7, un smartphone haut de gamme au design très réussi. En 2014, c’est le M8 qui était présenté et il est donc logique de voir débarquer le M9 en 2015.

Mais HTC n’a pas marqué ce Mobile World Congress avec ce nouveau téléphone. Non ! C’est avec un tout autre produit que le géant a attiré le regard de toute la presse : un casque de réalité virtuelle prénommé Vive. Vous me direz qu’il s’agit d’un casque de plus sur le marché. Mais ce serait négliger le fait que l’appareil a été développé avec Valve, le studio qui a créé le jeu Half Life. Malheureusement, nous n’avons pas pu le tester mais selon le peu de journalistes qui ont eu le privilège de jouer quelques minutes avec la bête, l’expérience surpasse très largement les autres casques du marché. C’est très prometteur !

htc vive

Dernière surprise sur le stand de HTC, le Grip, un bracelet connecté destiné aux sportifs. Rien de bien croustillant ici.

Huawei, le géant chinois qui veut tout dévorer

huawei

Huawei a dû débourser une jolie petite somme pour être présent à ce Mobile World Congress 2015. Pourquoi ? Tout d’abord parce que son nom était présent sur tous les tours de cou des visiteurs et surtout car le géant chinois possédait plusieurs stands répartis sur le salon (téléphonie, réseaux…).

Pour notre part, nous nous sommes intéressés au stand grand public qui mettait en avant les derniers smartphones et objets connectés de la marque. Côté téléphone, rien de bien nouveaux hormis une gamme toujours plus complète pour venir concurrencer directement Samsung.

La surprise est venue des objets connectés, qui étaient très présents sur le stand du chinois. Au programme, nouvelles versions de son bracelet Talkband (un bracelet de quantified self avec oreillette Bluetooth), les écouteurs Talkband N1 (écouteurs Bluetooth autonomes et permettant de faire du quantified sefl), Carfi (une prise allume cigare pour avoir internet dans la voiture) et d’autres produits pour la maison.

huawei-talkband-n1-ecouteurs-connectes-1

Mais la grande surprise était la Huawei Watch, une montre connectée haut de gamme fonctionnant sous Android Wear.

huawei-talkband-b2-1

Assez classe, elle vient directement concurrencer les autres montres du marché avec son design travaillé et ses nombreuses fonctionnalités. Reste plus qu’à connaitre le prix.

huawei-watch-4

De nombreuses marques de smartphones qui tentent de percer

Considéré comme la messe mondiale du mobile, le Mobile World Congress est le passage obligé pour les constructeurs de smartphones qui souhaitent gagner en visibilité. Difficile de tous les citer sachant que de très nombreuses marques asiatiques sont présentes comme par exemple Honor, une filiale de Huawei.

Nous avons tout de même retenu le français Wiko qui présentait une montre de quantified self et l’anglais Kazam qui continue d’étendre sa gamme avec des smartphones à tous les prix pour répondre à tous les besoins. Deux acteurs qui sont nés ces dernières années et qui semblent résister aux géants.

wiko-watch-600x375   kazam

Cette réussite a donné des idées à certains et notamment à des espagnols qui ont profité du salon pour annoncer le lancement de Siswoo, une toute nouvelle marque de smartphones qui s’inspire très largement des téléphones déjà présents sur le marché.

Il est intéressant de voir que certains géants réduisent la voilure (HTC et Samsung lancent beaucoup moins de téléphones qu’il y a quelques années) tandis que les petits poucets multiplient les modèles. Quelle stratégie vaincra ? Difficile à dire mais précisons tout de même qu’Apple représente 93% des bénéfices de l’industrie. Comme quoi, un modèle par an, ça suffit pour écraser la concurrence.

La montre connectée, the next billion market ?

Si l’on devait choisir un objet représentatif du Mobile World Congress 2015 (en dehors du smartphone), ce serait sans hésiter la montre connectée ! En effet, nous en avons vu absolument partout sur le salon. Que ce soit chez les géants (Huawei, Samsung, Sony, LG…) ou chez les plus petits comme Wiko, la montre était l’objet tendance par excellence.

Des constructeurs spécialisés avaient d’ailleurs leur propre stand comme Martian qui présentait des montres connectées Guess, le suisse MyKronoz qui avait un stand regroupant plus d’une dizaine de modèles largement inspirés par les montres des géants ou encore Pebble qui avait un stand minuscule avec seulement deux montres… Dommage, nous n’avons pas pu découvrir la nouvelle Pebble Time.

guess connect

Il était également possible de découvrir sur de petites surprises du côté des stands asiatiques. Nous sommes notamment tombés sur des montres connectées Pierre Cardin… fabriquées par des chinois. Autant dire que ces montres n’avaient rien d’extraordinaires, bien au contraire… Impossible de comprendre sous quel OS elles fonctionnaient mais apparemment destinées aux appareils Android, nous avons eu la surprise de découvrir un logo Apple en naviguant dans les menus… La représentante a été incapable de nous expliquer la présence de ce logo.

montre connectée pierre cardin   montre connectée pierre cardin   montre connectée pierre cardin

Et des surprises de ce genre, nos confrères de 01Net en ont également eu une en découvrant des copies conformes de l’Apple Watch et de la Moto 360. Autant dire que la montre connectée était l’objet connecté star du salon. Reste maintenant à savoir s’il s’agit d’un effet de mode ou d’une accessoire qui trouvera sa place sur le marché.

Les géants et les objets connectés

Le Mobile World Congress regroupe la crème de la crème de mobilité. Bien évidemment, les médias mettent en avant les géants grands publics mais il est également intéressant de prendre quelques secondes pour s’attarder sur d’autres géants beaucoup moins connus dans l’industrie mobile. Nous en avons sélectionné 4 qui mettaient en avant leur travail dans les objets connectés:

  • Qualcomm : connu pour ces processeurs, Qualcomm est un acteur important pour les objets connectés. En effet, de très nombreux objets utilisent des puces du géant pour fonctionner comme par exemple l’Asus Zen Watch, la LG G Watch R ou encore le Microsoft Band.
  •  ST Microelectronics : ce géant fraco-italien est également très présent dans les objets connectés avec ses puces et ses capteurs. Citons notamment le capteur Zepp ou encore le capteur HugOne.
  • Firefox : au-delà du navigateur internet, Firefox est également un OS mobile qui compte bien s’imposer dans les objets connectés. Nous avons pu notamment découvrir une TV ainsi qu’une montre connectée sous Firefox OS.
  • Ford : connu pour ces voitures, Ford nous a surpris en présentant deux vélos intelligents et connectés. La volonté du géant est d’accompagner toujours plus l’utilisateur dans ces déplacements et de lui simplifier la vie au jour le jour.

Bien évidemment, d’autres géants étaient présents comme NXP ou Intel mais nous n’avons pas eu le temps de discuter avec tous. Il est néanmoins important de retenir que tout le monde est d’ores et déjà en ordre de bataille pour répondre aux besoins et ainsi se positionner sur le marché des objets connectés qui pourraient peser 20 trillions de dollars en 2020.

Bonus :

Quand un de nos auteur préféré (James Trew, d’Engadget) teste des lunettes pour ne plus être identifié par la reconnaissance faciale, mais qu’on le retrouve face à nous en salle de presse…forcément, c’est délicieux :


Partager
A propos de l'auteur