Le MIT invente une gélule connectée pour surveiller votre santé

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’université du MIT, le Massachusetts Institute of Technology, annonce avoir mis au point une gélule connectée permettant de mesurer la fréquence cardiaque et respiratoire avec précision.
La gélule connectée mise au point par le MIT utilise la résonance et la captation des battements émis par le cœur ou le poumon pour mesurer le rythme cardiaque et respiratoire. La plupart des wearables remplissant cette fonction sont généralement des objets connectés à fixer sur soi, comme avec un patch connecté ou un brassard gonflable.
sante-connectee-medecin-tablette
Mais les chercheurs du MIT ont cherché à inventer une méthode plus discrète et plus précise pour mesurer la fréquence cardiaque en temps-réel.
Avec cette gélule connectée, le MIT estime que sa solution permettra aux patients d’éviter de porter un bracelet connecté en permanence, sujet à être oublié et ne permettant pas de correctement analyser l’évolution d’une pathologie.
gelule-connectee-mit
La gélule connectée du MIT doit encore être expérimentée et faire l’objet de tests complémentaires mais celle-ci pourrait rester dans le tube digestif durant 24 à 48 heures, avec son microphone intégré. Celui-ci permettra aux chercheurs d’analyser le rythme cardiaque sain et de détecter plus facilement les arythmies, synonymes d’un possible dysfonctionnement.
Rattaché au Lincoln Laboratory, le chercheur Albert Swiston estime que son invention est un « mini-stéthoscope que l’on peut avaler ».
Pour aller plus loin, le directeur de la recherche du MIT, Giovanni Traverso, souhaite utiliser cette gélule connectée pour découvrir les molécules responsables de certaines maladies, afin d’accélérer le dépistage et trouver plus facilement des remèdes efficaces.

Via

Partager

Laisser un commentaire