Le MIT a créé des capteurs de signes vitaux intégrés dans des vêtements

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Des chercheurs de la célèbre université MIT ont mis au point des capteurs pouvant être intégrés dans des vêtements pour suivre, à distance, certains signes vitaux de patients.

Certaines maladies nécessitent de suivre, en temps réel, certains signes vitaux afin de détecter précocement l’apparition d’un problème et, le cas échéant, d’orienter rapidement le patient vers un médecin. Le port de capteurs sur le corps est cependant assez contraignant et peu pratique. Aussi, des chercheurs américains ont mis au point des capteurs pouvant être directement intégrés à des vêtements. Fait notable, ces capteurs peuvent aussi passer à la machine à laver sans problème. Explications…

MIT capteurs de signes vitaux vêtement connecté

Le MIT met au point des capteurs pour vêtements

L’université Massachusetts Institute of Technologie (MIT) est réputée pour être à la pointe de la recherche technologique et le prouve à nouveau. Des chercheurs de la prestigieuse université américaine ont effectivement mis au point des capteurs de signes vitaux qui peuvent être tissés dans des vêtements ajustés et confortables. Des chemises ou tee-shirt utilisant de tels capteurs pourraient ainsi être utilisés dans le futur pour surveiller certains signes vitaux de patients.

Parmi les signes vitaux cités par le MIT, on trouve notamment un suivi en temps réel de la température corporelle, de la fréquence respiratoire ou bien encore de la fréquence cardiaque. Ces vêtements doivent être ajustés et moulant pour être toujours en contact avec le corps du patient. Fait intéressant, ces vêtements incorporant des capteurs sont lavables sans dommages et peuvent même être placés dans une machine à laver. Les utilisations potentielles de ces vêtements connectés sont multiples. Ils peuvent être utilisés pour suive des personnes malades à leur domicile ou à l’hôpital mais aussi les astronautes ou bien encore des athlètes.

Une technologie unique et innovante

Il existe de nombreux types de capteurs mesurant des signes vitaux pouvant être portés au quotidien certains sont même disponibles sur certains modèles de montres connectées. Cependant ceux-ci se présentent sous la forme de sangles ou de plaques devant être collés à même la peau ce qui est plus contraignant. Dans le cas des capteurs mis au point par le MIT, ceux-ci sont directement tissés dans les vêtements et sont très simples d’utilisation. Extérieurement, ils ressemblent à n’importe quel autre vêtement. C’est à l’intérieur que les capteurs sont visibles.

MIT Capteurs vêtements

Les capteurs électroniques sont constitués de longues bandes flexibles qui sont enveloppées d’époxy et ensuite tissées en canaux étroits dans le tissu. Ces canaux ont de petites ouvertures qui permettent aux capteurs d’être exposés à la peau. Pour cette étude, les chercheurs ont conçu un prototype de chemise avec 30 capteurs de température et un accéléromètre qui peuvent mesurer le mouvement, la fréquence cardiaque et la fréquence respiratoire du porteur. Le vêtement peut ensuite transmettre ces données sans fil à un smartphone.

Via

Partager
A propos de l'auteur

Journaliste passionné de nouvelles technologies et d'innovations. Je pense que ces technologies naissantes ont un devenir énorme et pourraient révolutionner le monde dans les années à venir. Le champ des possibles est incroyable et reste à découvrir.