[ITW] Rencontre avec Mehdi Nemri de France Stratégie, le Think Tank gouvernemental

Pinterest LinkedIn Tumblr +

France Stratégie est le Think Tank public qui influence la politique gouvernementale en observant les nouvelles tendances du numérique. Parmi elles se trouve l’internet des objets, qui a fait l’objet d’une note d’analyse, rédigée par Mehdi Nemri. Elle soulève de nombreuses questions concernant la croissance économique et les mutations sociales, mais aussi les libertés individuelles et la souveraineté nationale. Nous sommes allés à sa rencontre.

 A quelques jours de l’inauguration de la cité de l’objet connecté à Angers, l’entretien avec Medhi Nemri, auteur de la note d’analyse sur les objets connectés publiée par France Stratégie, nous livre les contours d’un paysage concurrentiel incertain dans l’internet des objets. La France dispose d’un potentiel indéniable grâce à des acteurs majeurs tels que Withings, Sigfox ou Eolane mais les décideurs publics doivent clarifier le cadre légal pour soutenir la croissance du secteur.

france-stratégie-schema-1

Avec 80 milliards d’objets connectés attendus en 2020, les analystes de France Stratégie (au service du Premier Ministre) anticipent un ras de marée en matière de connectivité. Les objets connectés achetés par les particuliers ne sont pas les plus nombreux : 60% des objets connectés pourraient d’ailleurs être utilisés par les entreprises.

france-strategie-schema2

La ville aussi pourrait profiter à plein de la déferlante : la baisse du cout des capteurs et le développement de réseaux de communication machine-to-machine par Sigfox, Bouygues Telecom (LoRa) ou Qowisio laisse présager un généralisation des dispositifs de mesure de la consommation d’énergie, des flux de personnes et de véhicules. A terme, la ville intelligente devrait être capable de s’auto-réguler, bénéficiant ainsi à ses habitants.

france-strategie-schema3

De nombreux nouveaux usages sont à prévoir : le quantified-self s’est par exemple rapidement répandu comme un moyen idéal de prendre en charge son mode de vie. Les smartwatches et les capteurs d’activité ne sont pas les seuls objets connectés dévolus à cette activité. Désormais, les smartphones peuvent cohabiter avec une fourchette connectée, un biberon intelligent, une semelle connectée ou un t-shirt intelligent, tissé à base de textile capable de suivre votre fréquence cardiaque.

france-strategie-schema4

Toutes ces technologie sont pour le moment principalement hétérogène : la communication entre objets est laborieuse, voire impossible. La faute notamment à une véritable guerre des standards et à un manque criant de normes au niveau européen.

Les plateformes sont donc nécessaire à la poursuite du développement de l’internet des objets. Dans le Smart-Home, les visions d’Apple (avec HomeKit) et de Google (avec Nest) s’affrontent, Samsung tente de jouer l’arbitre avec SmartThings, qu’il a racheté en 2014. Des acteurs comme IFTTT espère aussi tirer leur épingle du jeu dans la maison connectée, à moins qu’un français comme Busit ne parviennent le faire avant lui.

Quoi qu’il en soit, les services proposés s’appuient tous sur une large part d’analyse de données, qu’il faut stocker et sécuriser comme il se doit. En France, c’est la CNIL qui veille scrupuleusement au respect des règles élémentaires. En matière de santé par exemple, les données recueillies ne peuvent avoir de valeur que si toute la chaine de transfert à été pensée pour cela : de la captation précise, à la restitution adaptée, en passant par un stockage sécurisé.

Cette semaine sera inaugurée la Cité de l’Objet Connecté par le Président de la République, à Angers. Avec elle, ce sont plusieurs millions d’euros d’investissements qui seront injectés pour aider la France à capitaliser sur ses acteurs privés, pour devenir un leader mondial de l’internet des objets. Si il parvient à prendre ce virage technologique, notre pays pourrait bénéficier d’un gisement de croissance important. Certains considère que l’internet des objets représentera 7 points de PIB dans 10 ans.

voir l’infographie complète

Partager
A propos de l'auteur