MatooWAN, le réseau universel pour objets connectés de Matooma

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Matooma annonce MatooWAN, son réseau universel pour relier les objets connectés communiquant grâce à des technologies hétérogènes : bas-débit, 3G, 4G, CDMA, Wifi ou Bluetooth… ils doivent tous pouvoir se parler !
Y-aura-t-il bientôt autant de réseaux que d’objets à connecter dans le monde ? Peu probable, mais les annonces à répétitions dans ce domaines peuvent poser question.
Après le lancement réussi de Sigfox (en croissance à l’international) et les annonces de Bouygues Télécom d’une part et d’Archos avec PicoWAN d’autre part, c’est Orange qui a officialisé le lancement de son réseau IoT basé sur LoRa dans 17 agglomérations françaises en 2016.
groupe_matooma
Dernier arrivant en date : le montpelliérain Matooma, spécialiste du M2M via des cartes SIM multi-opérateurs pour connecter les objets connectés au meilleur réseau possible. En janvier 2016, Matooma lancera une nouvelle technologie élargissant sensiblement son offre actuelle.
Après 2 ans de R&D et une phase de tests de 3 mois, Matooma a créé un réseau sécurisé et interopérable pour faire communiquer les différentes types objets connectés via le réseau de 4 opérateurs télécoms partenaires : Orange, SFR, KPN et Sierra Wireless. Avec cette offre décalée (mais pas dénuée d’intérêt), Matooma espère séduire près de 50 de grands comptes dès l’an prochain.
La promesse de Matooma vise à interconnecter des réseaux qui habituellement ne le sont pas. Et sur le papier, la possibilité de faire communiquer tous les objets connectés reliés via réseaux mobiles (bas-débit, 3G, 4G, CDMA, Wifi ou Bluetooth) est en effet séduisante.
sagemcom-m2m-antenne-emetteur
Frédéric Salles, PDG de Matooma, explique à LaTribune :

« Pour résumer, quand tous ces systèmes fonctionnent, ils le font par internet (…) Or internet ne répond pas aux besoins des populations d’objets connectés en train d’émerger. Le piratage reste récurrent, l’interopérabilité de ces systèmes est complexe, l’accès à distance des objets connectés est défaillant, les données personnelles des utilisateurs sont insuffisamment protégées, etc. Avec Matoowan, nous avons voulu créer un environnement gérant toutes ces problématiques, sur une seule connexion. »

Selon le patron de la startup, les réseaux cumulés des opérateurs et leurs accords conclus avec d’autres partenaires sont suffisants pour que MatooWAN couvre déjà la zone Europe.

Via

Partager

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire