M2M

Matooma lancera son développement international au CES 2015

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La startup montpelliéraine Matooma, spécialisée dans la communication machine-to-machine à base de cartes SIM multi-opérateurs profitera du CES 2015 pour lancer son développement international.

Dans le sillage des startups toulousaines Myfox (alarmes connectées) et Sigfox, le réseau télécom bas débit dédié à la communication des objets connectés, le CES 2015 sera l’occasion pour cette pépite française de lancer son offensive internationale.

groupe_matooma

Matooma au CES 2015 ?

Compte tenu de l’engouement autour des startup françaises fabricant des objets connectés au CES 2014, il n’a pas fallu à Frédéric Salles beaucoup de temps pour décider de participer à la prochaine édition du salon international de l’électronique, le CES, qui se tiendra à Las Vegas du 6 au 9 Janvier prochains. “Quand on a vu le tapage nous nous sommes dits immédiatement : il faut y être“, confie-t-il à l’Usine Digitale.

L’équipe de la startup spécialisée dans le M2M et installée à Montpellier  a donc travaillé dur et obtenu le soutien de la région Languedoc-Roussillon pour valider sa présence au sein de l’espace dédié aux startup, l’Eureka Park. Cette présence au sein de plus grand évènement de l’année permettra à Matooma de tester l’appétence de sa solution auprès de clients et partenaires potentiels hors de France.

visuel_matooma

Une offre mondiale en préparation ?

Matooma réalise pour l’instant 90% de son chiffre d’affaires  en France, soit 2,5 millions d’euros environ en 2014. Mais la startup entend rapidement exporter ses solutions auprès d’industriels étrangers, ainsi que nouer des partenariats stratégiques avec des intégrateurs en Europe et aux Etats-Unis. Dans cette optique,  Frédéric Salles annonce :

“Nous dévoilerons au CES une nouvelle offre mondiale de connexion des objets connectés”.

Les détails de l’offensive seront dévoilés dès l’ouverture du salon CES 2015. Cette offre mondiale doit permettre à Matooma de doubler son chiffre d’affaires au cours de l’exercice 2015, notamment grâce à une expansion rapide sur les marchés étrangers. La startup française compte donc séduire de nouveaux partenaires internationaux dans les travées du CES, fort de collaborations déjà en place avec de grands acteurs comme le groupe allemand Haier (membre de l’AllSeen Alliance), Legrand ou Plastic Omnium.

Via

Partager
A propos de l'auteur