M2M

Matooma cherche 10 millions d'euros pour se développer aux Etats-Unis

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Grâce au développement des applications Machine-To-Machine, la startup montpelliéraine Matooma envisage son avenir hors des frontières européennes. Elle compte lever plus de 10 millions d’euros pour déployer sa solution M2M basée sur des cartes SIM aux Etats-Unis.

Annoncé au CES 2015, le déploiement international de Matooma semble s’accélérer avec une levée de fond envisagée à hauteur de plus de 10 millions. Elle permettra à la société de déployer son système de communication pour les objets connectés outre-Atlantique.

groupe_matooma

A propos de Matooma :

L’équipe de la startup installée à Montpellier avait d’abord obtenu le soutien de la région Languedoc-Roussillon pour valider sa présence au sein de l’Eureka Park, l’espace dédié aux startups du CES 2015. Cette présence au sein de plus grand évènement de l’année a permis à Matooma de tester l’appétence de sa solution auprès de clients internationaux.

Matooma réalise pour l’instant 90% de son chiffre d’affaires en France, soit 2,5 millions d’euros environ en 2014. Mais la startup entend rapidement exporter ses solutions auprès d’industriels étrangers et nouer des partenariats stratégiques avec des intégrateurs en Europe et aux Etats-Unis. Dans cette optique,  Frédéric Salles, fondateur et Président de Matooma, annonce :

« D’ici à la fin de l’année, nous aurons bouclé une nouvelle levée de fonds d’au moins 10 millions d’euros. Le montant exact reste à définir. Selon lui, ce qui est sûr c’est que «tout le monde utilise nos services, sans le savoir… »

matooma

Fonctionnement de Matooma :

En 2014, Matooma avait déjà levé 1 million d’euros auprès de la BPI pour développer sa solution de gestion d’objets connectés par l’intermédiaire de cartes SIM multi-opérateurs qui leurs sont intégrées. Ceux-ci peuvent ainsi envoyer des alertes voire des flux vidéo via les réseaux cellulaires habituels. Matooma traite directement avec les industriels qui fabriquent les boîtiers connectés pour qu’ils incorporent la carte SIM en question au cours du processus de fabrication des objets connectés. La plateforme web collaborative « M2M Manager » leur permet ensuite de gérer le parc d’objets connectés distribués. Matooma compte déjà parmi ses clients Legrand, Securitas, Crédit Mutuel, ou Groupama.

Via

Partager
A propos de l'auteur