Quel masque choisir pour faire du sport ?

Pinterest LinkedIn +

En extérieur comme en intérieur, le contexte sanitaire impose le port du masque pour les activités physiques qui ont lieu dans un espace où se trouvent d’autres personnes. Dans le but de satisfaire ce besoin, des entreprises se sont lancées dans l’élaboration de nouveaux modèles. Lesquels choisir ? Après un comparatif des meilleurs masques réutilisables et le test de produits conçus par Airinum ou Respro, voici un petit guide à ce propos.

Port du masque obligatoire

MASQ Sport : un modèle fait par une PME française

C’est le 25 mars que la société CeramiQ lance l’un des premiers masques pour usage sportif approuvé par l’AFNOR. La marque spécialisée dans les vêtements techniques l’a conçu avec un tissu microfibre doté de sa technologie Gold Reflect’Line. Sous cette étoffe légère et dense se cache une coque qui crée un espace entre le masque et le visage du porteur. En principe, ces deux éléments lui assurent une respiration agréable et limitent les sensations d’étouffement. Pour fixer cet attirail, CeramiQ y joint deux brides élastiques qui passent derrière la tête et la nuque pour garantir le maintien du masque. Enfin, le produit est disponible en taille unique et 7 coloris différents pour 15 €.

« Lorsqu’il fait frais, la technologie Gold Reflect’Line permet d’augmenter la température interne du vêtement tout en gardant la respirabilité du tissu, d’où une sensation de confort thermique très élevée même dans des conditions extrêmes. Cette technologie, imprimée au tissu, est issue de la fusion d’une trentaine d’oxydes de métaux, issus de roches volcaniques en provenance du Japon. »

La nouvelle norme AFNOR S70-001

Ce masque est donc l’un des premiers à respecter ce nouveau cahier des charges dédiée aux usages sportifs rendu public le 13 février 2021. Ce qui signifie qu’il affiche un taux de filtration des particules de 3 microns supérieurs à 90 % après un minimum de 10 nettoyages. Un paramètre qui assure un bon niveau de protection contre le coronavirus mais aussi contre la pollution. La norme exige également une perméabilité à l’air qui dépasse 300 litres par m² à haute intensité. En l’occurrence, le Masq Sport filtre 96 % des particules et peut être lavé 50 fois tout en gardant ce taux. Quant à sa respirabilité, elle atteint 476 litres par m² à haute intensité.  

Masq sport ceramiq

AirPop Light : certifié avec une filtration supérieure

Le Masq sport n’est en effet pas le seul à respecter cette homologation S70-001 depuis février 2021. Le masque fait par la société AirPop en bénéficie aussi. Par ailleurs, la firme américaine affiche d’autres certification au palmarès de son produit. Elle avance également un taux de filtration de plus de 99% pour les particules, les virus et les bactéries. C’est donc quatre points au-dessus des masques FFP2 ! Que vaut cependant sa conception ? Son tissu n’occasionne qu’une faible résistance à l’air pour faciliter la respiration. Dans le même but, il laisse un certain espace entre le polyester et le visage. Le masque se met à l’aide de deux bretelles élastiques qui passent derrière les oreilles. Un pince-nez rembourré assure d’ailleurs sa bonne tenue. Le AirPop Light se vend par lot de 4 pour une trentaine d’euros. Chacun d’entre eux peut servir jusqu’à 40 heures par lavage et se nettoyer dix fois. 

Pas de folies esthétiques ici, c’est un masque sobre avec une teinte soit noir, soit blanche.

Masque Airpop light se

Masque Sportif Decathlon : peut être le futur standard

Jamais deux sans trois, lui aussi a eu droit à l’approbation de l’AFNOR. Février marque donc le début de production de ce modèle, sa sortie est prévu pour fin mai 2021 sur le site de la marque. La nouvelle d’un masque produit en masse par une entreprise bien connue a d’ailleurs généré un regain d’espoir pour la réouverture des salles de sports. La marque travaille dessus depuis juin 2020 pour fournir un produit qualitatif. Faits de polyester recyclé, le masque doit garantir une protection conçue spécifiquement pour le sport en intérieur et en extérieur. Sans grande surprise, il tient sur le visage à l’aide d’élastiques et de boucles réglables qui doivent assurer un maintien efficace, peu importe l’activité. Dans un communiqué publié le 4 mai 2021, Decathlon annonce que ce masque coûtera 9 euros.

Certification AFNOR oblige, le masque Decathlon garantit une cinquantaine de lavages. La marque a également communiqué la présence de trois tailles pour adulte : S, M et L.

Prototype masque sportif decathlon

Salomon Sport Mask : le fruit d’un partenariat

Pour ce modèle, l’entreprise française Chamatex spécialisée dans le textile s’est associée à deux autres firmes de l’hexagone : Groupe Zebra et Salomon. Certifié UNS1, il remplit également tous les critères de la norme S70-001. Ses concepteurs assurent son aspect réutilisable avec une limite de 50 lavages à 40 °C. Ici pas de coque, mais une grille pour séparer le visage du tissu et faciliter la respiration. Quant au reste du masque, il se compose d’un polyester léger qui sèche rapidement. Un pince-nez pliable trône d’ailleurs sur sa partie supérieure. Enfin, il se fixe derrière les oreilles à l’aide d’un cordon réglable pour s’adapter à la morphologie du porteur. Comptez 18 euros pour ce masque made in France en taille S/M ou M/L. Une autre version dédiée aux sport d’hiver est aussi disponible pour une quarantaine d’euros.

La norme UNS1 ou catégorie 1 désigne les masques avec un taux de filtration supérieur à 90 % pour les particules de 3 microns.

Salomon sport mask

R-Pur Nano Sport : une autre entreprise française dans la course

Après un masque davantage tourné vers le vélo et un autre dédié à la moto, la marque cherche à se faire une place chez les sportifs en général. En effet, ce modèle se destine à toutes les pratiques, en intérieur comme en extérieur. D’ailleurs, le site de l’entreprise mentionne qu’il demeure conforme à la norme Afnor SPEC S70-001 pour les salles de sports. Sa filtration passe une valve dite bidirectionnelle censée garantir une excellente respirabilité pendant l’effort. Si les informations à ce propos ne sont pas encore communiquées, on se doute que ce masque suivra le credo de R-Pur. C’est-à-dire offrir une protection complète contre la plupart des particules et émanations polluantes. Le masque Nano Sport et ses filtres interchangeables seront en vente d’ici fin juillet 2021.

« Vous courrez 1h30 par semaine dans un environnement non pollué : Bravo, vous avez 40 % de chance en moins de contracter une maladie cardio-vasculaire. » R-Pur page produit du masque Nano Sport

masque r-pur nano sport

Under Armour SportMask : un masque pour les coureurs

De l’autre côté de l’Atlantique, la firme ne se centre pas sur la filtration des particules, bactéries et virus. L’objectif est simple : fournir un produit léger qui se fait oublier pendant le sport. Le textile 3D de la couche interne s’adapte au visage et ne le colle pas pour laisser l’air circuler. Deux couches imperméables se superposent dessus pour à la fois faciliter la respiration et bloquer l’humidité. En plus du pince-nez, le haut du masque possède une petite partie en tissu pour limiter la buée sous les lunettes. Bien que lavable, Under Armour ne précise pas le nombre de nettoyages possible pour son masque et donc sa durabilité. Comptez trente euros pour ce SportMask disponible en cinq tailles et quatre couleurs différentes.

Under Armour sportmask

Masque sportif Drivecase : le modèle qui s’adresse aux salles de sport

Voici une solution qui ne vise pas des particuliers. En effet, pas d’achat à l’unité pour ce nouveau produit, l’objectif est d’équiper les établissements de sport avec du matériel adapté au contexte sanitaire. Drivecase propose donc un masque qui revient au tarif avantageux de 144,50 € HT pour une cinquantaine d’exemplaires. Celui-ci affiche la certification UNS1 avec une filtration bactérienne de 99 %. Il respecte lui aussi la norme AFNOR SPEC S70-001 avec une perméabilité à l’air qui dépasse largement les 300 m² par litre et le fait qu’il soit réutilisable cinquante fois. Drivecase permet d’ailleurs de personnaliser ses masques en y ajoutant un logo. En plus d’avoir des attaches qui se règlent, ce modèle possède un textile plus rigide. Ce qui lui évite de coller le visage et de gêner la respiration.

Masque sportif homologué UNS1 pour salle de sport Drivecase

Pourquoi la norme AFNOR est-elle importante ?

Cette nouvelle appellation demeure importante, car la généralisation des masques qui la possèdent pourrait accélérer la réouverture des salles de sport. En effet, le principal problème auquel se heurtent les activités qui s’y pratiquent est l’obligation de porter un masque rarement adapté, covid oblige. Ainsi ces nouveaux masques qui assurent une filtration optimale tout en garantissant une respiration fluide apparaissent comme une première solution.

Quelles caractéristiques regarder pour un masque de sport ?

Le but est de palier aux problèmes des habituels masques jetables : colle à la bouche, rend la respiration intense inconfortable, s’humidifie rapidement, ne tient pas correctement au visage. Vérifiez donc si ces différents critères sont respectés sur un masque sport en plus de vous renseigner sur son taux de filtration. Ce paramètre demeure très important si vos séances se déroulent avec d’autres personnes en intérieur.

Porter un masque pendant le sport est-t-il dangereux ?

Plusieurs études ont cherché à mesurer l’impact du port d’un masque jetable et ne donnent pas de conclusion alarmante à ce propos. Il affecte légèrement l’apport en l’air dans le sang et augmente un peu la résistance respiratoire. Par conséquent, il peut causer d’une baisse de performance à moyenne ou haute intensité. Vous pouvez donc vous retrouvez essoufflez plus vite. En revanche, cette diminution de vos capacités aérobie évaluée à 10 % ne présente pas de risques si vous êtes en bonne santé. Les masques dédiés au sport en comportent encore moins, car ils tendent à restreindre ces problèmes.

coureur asics
Partager
A propos de l'auteur

Issu d'une formation en information-communication, j'aspire à devenir journaliste. L'innovation et le progrès technologique sont des enjeux immenses sur les lesquels je souhaite apprendre et écrire.

Un commentaire