Services connectés en voiture : un marché de $152 milliards en 2020 !

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La télématique embarquée à bord des voitures récentes n’est pas encore assez utilisée par les conducteurs, mais un changement de comportement est observé par les analystes, qui prévoient que ce marché pèsera lourd dans l’internet des objets d’ici quelques années.

Les voitures représenteront 1% des objets connectés dans le monde en 2020, selon Gartner. Masternaut (plus grand fournisseur de solutions télématiques au Royaume-Uni) a de son coté mené une enquête avec Atomik Research sur les habitudes de conducteurs qui révèle que 68% des conducteurs ne verraient pas d’inconvénients à installer un système de tracking dans leur véhicule, mais seulement 17% d’entre eux en auraient dans leur voiture professionnelle et 11% dans leur voiture personnelle utilisée pour le travail.

smartcar-voiture-connectee-autonome-conducteur-chauffeur-economie

Ces informations servent notamment aux entreprises à optimiser l’utilisation des flottes et faire des économies de carburant mais aussi aux particuliers pour renégocier leurs cotisations. En plus de bouleverser les principes qui sous tendent l’assurance automobile, on anticipe déjà que les objets connectés pourraient anéantir le principe de mutualisation des risques entre assurés.

Les services à bord d’une SmartCar

Mais c’est tous les services embarqués à bord de leurs véhicules connectés que les constructeurs automobiles espèrent bien voir se développer. Ils se précipitent ainsi pour relier leurs véhicules au web, au risque de les exposer à d’importantes failles de sécurité. Les mises-à-jours via le réseau 3G, la collecte de données systématique ou les services d’assistance en temps réel seront bientôt monnaie-courante.

schema-marche-services-embarques-voiture-connectee

Un marché colossal

D’ici à 2020, les revenus provenant de la vente de services pour et au sein des véhicules connectés devraient atteindre 152 milliards de dollars selon un récent rapport de Business Insider. Tous les constructeurs travaillent ainsi actuellement au développement d’un bouquet de services et de fonctionnalités premium à proposer à leurs clients durant la durée de vie de leurs véhicules. Ces services iront des simples jeux vidéos et programmes d’amusement pour les enfants aux traditionnels services de sécurité, de guidage et d’anticipation du trafic routier. Les services connectés de sécurité en voiture représente actuellement $13 milliards et sont amenés à grossir davantage. C’est à peu près ce que peut espérer réaliser la catégorie des services d’amusement dans 5 ans, très populaire mais pour laquelle il existe beaucoup d’offres alternatives.

voiture-connectee-1

Quel modèle économique ?

Selon le rapport, la plupart des gens qui utilisent ces services se montrent satisfaits, on peut donc espérer une rétention d’usage importante voir un phénomène de prescription important entre utilisateurs. Reste que le modèle économique à mettre en place pour ces services n’est pas si évident : 25% des automobilistes préfèreraient ‘subir‘ la publicité en voiture en échange de la gratuité des servicesmais les marketeurs auront sans doute d’autres idées d’ici là 😉

Partager

A propos de l'auteur

Un commentaire

  1. Pingback: Les services connectés en voiture repr&e...

Laisser un commentaire