MakerArm, le mini-FabLab pour les Makers nomades est sur Kickstarter

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Sur Kickstarter, MakerArm propose un bras robotisé versatile pour les makers qui souhaite disposer d’un mini-Fablab portatif. MakerArm assiste dans l’impression 3D, la découpe, l’assemblage des premiers prototypes.

MakerArm se présente comme le premier bras robotisé à usage domestique. A l’usage des makers (les créateurs de nouveaux produits), il peut être employé à diverses tâches qui sont actuellement dévolues à des appareils différents.

Souvent, leur encombrement et leurs prix ne permettent pas de les posséder tous, c’est la raison pour laquelle sont né les FabLabs, ces centres de conception permettant aux créateurs de mettre au point leurs prototypes.

makerarm-early-version

Présentation de MakerArm :

MakerArm vise justement cette même population. La startup originaire d’Austin (Texas) lance sur la plateforme Kickstarter le produit éponyme, un bras robotisé à l’usage versatile, qu’on fixe sur son bureau pour nous donner un coup de main en matière d’impression 3D, de découpé, d’assemblage, etc.

Le projet espère récolter les 350.000 dollars nécessaires à la concrétisation de leur idée. Alors qu’il reste 33 jours de campagne, un tiers environ de la somme a été promis par la communauté Kickstarter.

maker-arm-packshot

Dans la vidéo ci-dessous, on découvre le bras robotisé MakerArm à l’oeuvre dans un certain nombre d’opérations :

  • Impression 3D : la surface d’impression étant large (l’amplitude du bras du robot), on peut réaliser de grosses créations,
  • Mesures d’angles : en remplaçant la tête du robot, on peut lui permettre de faire des mesures de précison,
  • Gravure : à partir d’un élément adapté, MakerArm permet de graver le plastique ou le cuir par retrait de matière ou même à l’aide d’un laser,
  • Perçage et Découpe : en adaptant les têtes à nouveau, on peut découper de la mousse ou du plastique,
  • Assemblage d’éléments, à l’aide d’un outil offrant un moyen de préhension au robot,
  • Vissage de précision : avec le bon accessoire, MakerArm peut s’employer à visser vos éléments au couple souhaité.
  • Soudure : une tête permet même de réaliser de micro-soudures, pour une carte électronique par exemple.

makerarm-duo

Evidemment, on peut utiliser plusieurs robots de MakerArm pour se créer sa petite usine à la maison, car les produits peuvent se synchroniser pour collaborer dans une même tâche.

Connecté, le MakerArm peut donc être piloté à partir de n’importe quel appareil (PC ou tablette) et les plus débrouillard pourront imaginer leurs propres outils et les mouvements nécessaires à l’apprentissage d’une nouvelle tâche par le robot.

maker-arm-control-panel

Disponibilité et prix :

Au final, si la précision de ce bras robotisé est suffisante, le produit de MakerArm pourrait bien intéresser les FabLabs eux-mêmes, notamment en raison de son prix : $1.499 avec 3 têtes différentes et une licence d’Autodesk Fusion 360 (vendue $300).

Evidemment, les risques de ce projet sont importants, la livraison n’est d’ailleurs pas prévue avant 12 mois, soit Octobre 2016. Gageons que pour un projet aussi innovant, 6 mois de retard ne seraient pas si étonnants. Nous voilà donc en 2017… Mais ce projet est vraiment sexy n’est-ce-pas ?

Connaissez-vous des tentatives similaires ?  

Partager
A propos de l'auteur