Qu'attendent les Français des objets connectés de la Maison ?

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Avec une prévision de 30 objets connectés par foyer d’ici à 2020 en France, les prévisions de l’Institut GfK dessinent de formidables perspectives de développement pour les acteurs du secteur de la maison connectée.
Dans ce contexte, l’Institut GfK a mené une étude intitulée Référence des Equipements Connectés (REC) auprès de 10.000 foyers français pour passer en revue les attentes des consommateurs français vis-à-vis des objets connectés de la maison.
Bosch-smarthome-livingroom
Le secteur du Smart Home est l’un des plus dynamiques parmi les différents segments de l’IoT B2C. Depuis 2013, les objets connectés bénéficient d’une importante couverture médiatique et constituent de véritables relais de croissance pour l’industrie des biens techniques.
Dans la distribution spécialisée comme pour les marques qui se sont positionné sur ces secteurs, les initiatives se multiplient en magasin et sur le web pour mettre en avant les objets connectés auprès des français.
Déjà, on estime que 31% des français ont l’intention d’offrir un objet connecté à Noël 2015 et GfK révèle que le concept de « maison connectée » séduit 75% des consommateurs interrogés dans le cadre de l’étude REC, menée auprès de 10.000 foyers français en septembre 2015.
Bosch-smarthome-app
La médiatisation des objets connectés profitera certainement aux startups de la FrenchTech, qui se sont récemment rassemblées pour organiser le Noel de la FrenchTech afin de pousser les objets connectés français sous les sapins de nos compatriotes.
Selon François KLIPFEL, Directeur Général Adjoint chez GfK en France, “ces nouvelles marques ont une vraie légitimité sur le marché mais doivent gagner en notoriété pour faire face à des marques de domotique grand-public connues (50%, ndlr)
Si l’amélioration de la sécurité et du confort du domicile sont les premières motivations d’achat, la perspective de faire des économies d’énergie séduit également selon GfK, qui distingue une tendance à l’équipement des ménages en thermostats connectés.
nest-smart-thermostat
Fabien RONDEAU, Directeur d’Etudes chez GfK, explique :

« Alors qu’ils expriment un fort intérêt pour les équipements domotiques et sécurité, les consommateurs en sont très peu équipés. Certains freins doivent donc être levés comme le coût d’accès (achat et installation) et l’expérience utilisateur jugée trop complexe. »

A ce propos, n’hésitez pas à lire notre comparatif des thermostats connectés du marché.
Si la connectivité séduit, GfK révèle le caractère indispensable du conseil aux consommateurs pour favoriser la bonne compréhension du bénéfice-utilisateurs de ces objets connectés.
Selon l’institut d’étude, le principal frein à l’achat pour la plupart des objets connectés reste en effet l’absence d’intérêt perçu par le consommateur. GfK plaide ainsi pour un effort de pédagogie plus important.

Via GfK

 

Partager
A propos de l'auteur

Un commentaire

  1. Pingback: Qu’attendent les Français des obje...