m2ocity rejoint (enfin) la LoRa Alliance

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Pionnier de l’internet des objets en France, l’opérateur m2ocity annonce qu’il rejoint la LoRa Alliance, l’association de promotion du protocole LoRa pour les objets connectés.
Avec 1,7 millions d’objets connectés dans plus de 2.000 villes, m2ocity revendique être l’un des tous premiers acteurs du marché du M2M en France. Et pour cause, si les annonces se sont multipliées en 2015, il existe encore peu pas de réseaux opérés utilisant la technologie LoRa en France.
lora-alliance-lorawan-consortium
Premier à l’annoncer, Bouygues  Télécom a promis 500 villes à la fin de cette année (dans 15 jours, ndlr) sans préciser la carte de ses déploiements. De son coté, Orange a annoncé une intention similaire et confirmé récemment que 18 agglomérations seront couvertes de manière opérationnelle en LoRa au Q1 2016.
De son coté, m2ocity utilise déjà massivement la technologie LoRa depuis 2 ans et l’adhésion à la LoRa Alliance semble une étape logique dans la constitution d’une offre homogène et intégrée à l’écosystème poussé par la LoRa Alliance.
Elise Feuillepain, PDG de m2ocity, explique :

« Tous nos déploiements 2014-2015 ont été réalisés en utilisant ce protocole, intégré par notre principal fournisseur technologique Homerider Systems, également membre actif de l’alliance. Il s’agit maintenant de faire évoluer nos réseaux sur sa version ouverte LoRaWAN pour élargir encore notre écosystème de partenaires. »

Mais loin de mettre tous ses oeufs dans le même panier, m2ocity affirme qu’il conserve malgré tout son agnosticité technologique et continuera d’utiliser la dizaine de protocoles différents maitrisés en interne, en fonction des besoins spécifiques de chacun de ses clients.
m2ocity va donc conserver sa philosophie actuelle, reposant sur des déploiements sur contrat pour les besoins de ses clients. L’objectif est d’affirmer sa différence en poussant une vision territoriale de l’Internet des Objets avec des applications concrètes au sein de la ville connectée.
m2ocity
Une dizaine de projets sur des cas d’usages innovants sont d’ores et déjà prévus pour 2016, autour notamment de la gestion de l’éclairage public ou du stationnement intelligent.
Compte tenu de son expérience dans le Machine-To-Machine, on peut aussi imaginer que m2ocity pourrait abander le développement de son réseau propre pour se concentrer sur la fourniture de services à valeur ajoutée auprès des collectivités, gestionnaires de parc immobilier ou grandes entreprises. M2ocity pourrait par exemple leur proposer son aide dans le choix de la meilleure solution de connectivité en fonction de chaque besoin.
De son coté, la LoRa Alliance a récemment ouvert son programme de certification technique.

Via

Partager

Laisser un commentaire