A New-York, 7.500 cabines téléphoniques entrent dans l'internet des objets

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le projet link.nyc vise à transformer 7.500 cabines téléphoniques devenues obsolètes en bornes WiFi gratuites, financées en totalité par la publicité des annonceurs.

Les cabines téléphoniques n’ont plus de raisons d’être, tout le monde le sait. Le smartphone les a définitivement enterrées.

Même en panne de batterie, vous seriez bien incapable de vous servir d’un de ces téléphones, en France ou même à l’étranger. C’est pourquoi la ville de New-York prévoit progressivement de les démonter, mais pas sans proposer un service de substitution aux habitants.

new-york-link-project-wifi-hotspot-3

Pour suivre l’évolution technologique, New-York va remplacer 7.500 cabines téléphoniques par des bornes WiFi gratuites, afin de proposer un réseau de hotspots efficace aux milliers de citadins qui circulent dans les rues de la gross pomme chaque jour. Il s’agit là de cabines téléphoniques nouvelles générations selon les responsables du projets, qui les appelles des « digital kiosks ».

Le plus étonnant est la gratuité du système, et pour cause : tout le réseau sera financé par la publicité des annonceurs. Ceux-ci financeront l’installation et l’entretien de bornes de 3 mètres de hauteur, permettant d’accèder à Internet haut-débit 24h/24 et 7j/7 à partir d’une interface de tablette sous Android (ou de son propre matériel) afin d’accéder aux services de la ville, aux information de localisation, aux secours, ou tout simplement au web…

new-york-link-project-wifi-hotspot-5

Les bornes intègreront un microphone et d’une prise jack permettant de passer des appels vocaux gratuits partout aux États-Unis, disposeront d’un clavier et d’un adaptateur USB pour recharger rapidement votre téléphone, comme avec les nouveaux abribus de la ville de Paris.

L’affichage numérique sur un écran d’environ 55 pouces servira à la publicité et aux annonces de service public. En plus de la fonction hotspot, les ‘digital Kiosk’ de New-York pourront intégrer des capteurs de température, de pollution, de lumière ou de bruit afin de contribuer à l’analyse de la qualité de vie dans la ville.

new-york-link-project-wifi-hotspot-7

Un système drive-to-store permettra également aux commerçants alentours d’interagir avec les passants par messagerie afin de générer du trafic dans les magasins et contextualiser des annonces, c’est la promesse, à suivre !

new-york-link-project-wifi-hotspot-2

 Via

Partager

Laisser un commentaire