[MWC] Li-Fi : la technologie qui transmet internet par la lumière !

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

C’est notre coup de coeur du Mobile World Congress de Barcelone : Internet transmis par la lumière, c’est technologiquement possible.  Bientôt il vous suffira simplement d’allumer la lumière pour regarder un film en streaming ou envoyer un message Whatsapp.

Au Mobile World Congress 2015, nous avons pu rencontrer le fondateur de la société Oledcomm, qui a développé la technologie Li-Fi dans le cadre de ses travaux de recherche à l’université de Versailles. Oledcomm commercialise des routeurs minuscules permettant à des ampoules à LEDs de transmettre des données par l’intermédiaire de la lumière !

lifi-lumière-internet-oledcomm-2

Présentation de la technologie Li-Fi :

Nous connaissons tous le WiFi, un protocole de communication sans-fil qui permet de transmettre des données entre un émetteur et un récepteur à l’aide d’ondes radio en 2,4 ou 5 GHz. Dans le cadre de son activité, Oledcomm tente de démocratiser l’usage d’une autre onde, plus abondante mais moins conventionnelle : la lumière visible !

En effet, la lumière visible est aussi une onde électromagnétique mais de fréquence plus haute ; et comme les ondes radio, elle est capable de transmettre des informations. Ainsi le Li-Fi consiste à moduler la lumière visible émise par une lampe (c’est à dire l’éteindre et l’allumer des milliers de fois par seconde) comme indiqué figure ci-dessous. Ces changements de fréquence sont trop rapides pour être visibles par l’œil humain mais ce sont eux qui contiennent toute l’info pertinente. C’est grâce au développement des LEDs que le LiFi a été développé puisqu’elles ont des capacités de commutations très rapides.

FM

De nombreux acteurs se sont lancés dans le développement de cette technologie, et parmi eux Odelcomm, startup issue de la recherche française, nous a fait une démonstration. Tandis qu’un robot roulant télécommandé essayait de nous parler devant le stand de la FrenchTech, nous n’avions d’yeux que pour ces lampes qui connectaient nos smartphones et tablettes à internet à une vitesse éclaire.

Les différents cas d’usages possibles

Le débit du Li-Fi peut atteindre jusqu’à 100Mb/s par lampe, ce qui est dix fois plus important que celui du wifi, alors on n’ose pas imaginer la rapidité qui peut être atteinte avec plusieurs lampes synchronisées. Mais bien sur cela suppose que le serveur internet puisse délivrer un débit aussi important à l’ensemble des lampes en amont.

Trois cas d’usages sont possibles avec cette technologie

  • En mode « LiFi beacon » pour de la géolocalisation indoor.
  • En mode diffusion d’informations : streaming de musique ou de vidéo comme montré sur la vidéo.
  • En mode bidirectionnel : équivalent à un réseau WiFi dans une salle éclairée.

Plusieurs solutions ont été mises en place par la société Oledcomm dans des musés, hôpitaux ou supermarchés et la technologie marche à merveille. Alors comme personne n’en parle, quels sont donc les freins à l’adoption massive du Li-Fi ?

lifi-lumière-internet-oledcomm-3

Les acteurs du marché

Pour transmettre des données par la lumière il faut un émetteur et un récepteur. L’emetteur se place sur l’ampoule et le recepteur est disponible sur la majorité de nos engins électroniques : sur les caméras ou capteurs de luminosité de nos smartphones, tablettes ou ordinateurs. Le parc de téléphones et de tablettes est donc technologiquement prêt, c’est aux fabricants de téléphones, comme Samsung, HTC où Apple de rendre compatibles leur système d’exploitation pour qu’en une mise à jour nous puissions profiter de ce nouveau protocole.

Seulement le Li-fi existe depuis fin 2011 et tous ces acteurs « travaillent » encore sur son intégration. On ne sait donc pas vraiment si Samsung tente de développer lui-même la technologie ou s’il attend que les fabricants d’ampoules fassent le premier pas. En tout cas, Oledcomm nous affirme que malgré toutes les offres qui ont été faites, ils refusent d’être rachetés. Il faudra donc être patient avant de voir le Li-Fi dans notre salon ou dans les avions, mais on ne peut pas s’empécher de penser que dans le cas où Philips rachetait Oledcomm, l’adoption pourrait très largement s’accelérer. Vaut-il mieux recupérer la petite part d’un grand gateau ou la grosse part d’un petit ?

Partager

A propos de l'auteur

6 commentaires

  1. « Le parc de téléphones et de tablettes est donc technologiquement prêt »
    Les caméras des smartphones filment au mieux à 60fps très loin de la fréquence nécessaire pour le Li-Fi, idem pour les détecteurs de luminosité…

  2. Bonjour,
    Petite coquille dans cette article, la frequence du visible a fréquence plus élevée (et non plus faible) que le wifi 5ghz: entre 100Thz et 1 Phz environ.

  3. Pingback: Oledcomm propulse le WiFi à des années lumières! | Starquest Capital

  4. Pingback: LIFI - INFORMATIQUE | Pearltrees

  5. Pingback: Li-Fi | Pearltrees

Laisser un commentaire