La Fnac ouvre un magasin d'objets connectés sur les Champs Elysées

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La Fnac ouvre aujourd’hui un magasin sur les champs Elysées consacré aux objets connectés, à l’instar de la chaine LICK, ouverte par Innov8 au printemps.
Après avoir testé le marché en dédiant des corners aux objets connectés dans tous ses magasins de France, y compris en province, la Fnac croit entend passer à la vitesse supérieur. Nous vous révélions récemment qu’une étude menée par l’enseigne de distribution spécialisée montrait que les Français appréciaient les objets connectés. La réciproque est également vraie : la Fnac croit beaucoup aux objets connectés comme nouveau relai de croissance. En effet, le marché du livre est trusté par Amazon, celui de la musique s’effrite au profit de solutions en ligne telles que Deezer ou Spotify… la VOD grignote les ventes de DVD… les marges de manoeuvre sont minces pour que Fnac demeure la référence de la high-tech grand public. L’enseigne ouvre ce lundi une boutique de 125 mètres carrés sur les Champs-Élysées ; elle sera dédiée aux objets connectés, aux smartphones et à leurs accessoires.
fnac-objetconnectes

Se repositionner sur les objets connectés :

La Fnac utilisera ce nouvel espace de vente comme un moyen de matérialiser son repositionnement vers des marchés dynamiques et davantage porteurs de croissance que ses segments historiques. Entre autres, le succès des forfaits de téléphonie sans-engagement pousse la Fnac vers la vente de ce type de produits, en se limitant toutefois à une catégorie très premium pour garder sa clientèle CSP+. On trouve désormais à la Fnac des coques pour smartphones en cuir moyennant plusieurs centaines d’euros mais aussi des casques audio à près de 500€ ou des enceintes nomades dans les mêmes tarifs.
Du coté des objets connectés, La Fnac mise également sur l’exclusivité de certains produits dont ceux de Parrot comme les mini-drones Jumping Sumo et Rolling Spider, commercialisés à partir du 21 juillet et pour lesquels la Fnac organisera des sessions de démonstrations. Comme chez LICK, la 1ère enseigne dédiés aux objets connectés, Fnac a donc choisi l’angle de la pédagogie pour commercialiser des objets connectés auprès du grand public. C’est un marché récent, balbutiant pourrait-on dire… Les démonstrations et les prises en main en magasin aident donc les particuliers à mieux comprendre et appréhender cette catégorie de produits. C’est aussi une occasion en or pour la Fnac, comme pour LICK, de mettre en avant un avantage de la distribution physique face aux pure-players internet : la proximité avec le client.
Les vendeurs pourront ainsi aider les clients à installer les applications mobiles nécessaires à l’utilisation de leurs objets connectés favoris : montres connectés, thermostats intelligents, station météo ou balances connectés… Sur le papier, ces méthodes ne sont pas sans rappeler celles des boutiques Apple mais chez LICK (où j’ai passé une après-midi très récemment) les bonnes pratiques ne sont pas encore bien mises en oeuvre.

source : LeFigaro

Partager
A propos de l'auteur

Un commentaire