Krack : capteur d'activité pour le skate, conçu par des skateurs !

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Krack est une capteur d’activité connecté imaginé par 4 français pour enregistrer les figures réalisées en skateboard et localiser les meilleurs spots de skate.

Les objets connectés ont un intérêt tout particulier dans le monde du sport car ils permettent d’enregistrer la pratique sportive afin de se mesurer à son propre record et à celui de ses amis. Un objet connecté peut aussi servir au quantified self pour améliorer ou développer les techniques sportives. Nous vous avions déjà présenté des capteurs d’activité de niche comme le Moov Fitness bien adapté pour le vélo, FWD Powershot pour le hockey ou même Trace et le tracker LIT, dédiés aux sports extrêmes comme Krack, un capteur en cours de mise-au-point qui permet aux skateurs de consulter les spots de skate aux alentours à l’aide de leurs smartphones et de mesurer le nombre et la qualité de tous leurs tricks.
krack-1

Présentation de Krack :

Krack est le premier objet connecté conçu pour les skaters. C’est un petit capteur placé sous le skate pour mesurer ses mouvements sans altérer son comportement habituel. Krack est relié à une application mobile qui permet aux skaters de connaître leur historique de figures, de les partager et de découvrir de nouveaux spots de skate.Krack aide par conséquent les skaters a progresser plus vite mais surtout, a créer plus de plaisir et de fun autour de leur passion commune. Environ 50 skaters ont déjà pu tester le premier prototype fonctionnel de Krack à Paris et Londres.

Interview :

Kevin Straszburger, co-fondateur de Krack (ex-Indytrackers/Wodd), a accepté de répondre à quelques questions tandis que, après avoir fait partie de la 5 ème promotion du Camping (accélérateur de projets parisien), Krack s’apprête à rejoindre l’accélérateur Seedcamp, qui a investi 25.000 dollars dans la start-up moyennant une participation de 5% au capital de Krack. Dans 15 jours, toute l’équipe s’installera à Los Angeles pour être au plus prêt de la communauté des skateurs qu’elle vise et préparer le lancement d’une campagne de financement participatif afin de se faire connaître.
krack-3

Bonjour Kevin, peux-tu nous dire à qui s’adresse Krack?

Kevin Straszburger : Krack et son application s’adressent aux skaters de tous niveaux. Chacun y trouvera son compte, à la fois les amateurs de sessions skate entre potes et les voyageurs débarquant dans une ville pour la premiere fois et à la recherche des meilleurs spots. La première version de Krack se concentre sur le skate mais nous savons que nous étendrons à tous les sports extrêmes et de glisse qui impliquent la notion de ‘figures‘.

En quoi l’expérience proposée par Krack est-elle différente ?

K.S. : Krack adresse moins l’aspect ‘amélioration de la performance‘ comme c’est le cas pour de nombreux capteurs de quantified self sur le marche en ce moment. Le but de Krack est d’augmenter l'”expérience skate” dans son ensemble. Or, le skate, bien qu’étant un sport individuel, est une vraie activité collective : on skate en groupe, on se challenge les uns les autres, on se motive ensemble, etc.
Krack permet de rendre cette expérience sociale. Krack propose un système de ‘leaderboard‘ partagé qui indique qui a été le premier a réaliser un flip sur telle place, ou a fait la plus belle figure dans ce parc. Forcément, le challenge social crée une certaine forme d’émulation et de motivation supplémentaire permettant de progresse le plus vite.
krack-2

Quelles seront les premières fonctionnalités disponibles ?

K.S. : Grâce à l’application Krack, les skateurs pourront bénéficier dans un premier temps de toutes les fonctions de quantified self pour comptabiliser le nombre de chutes, de figures réussies, le temps passé en l’air, etc. Ensuite, nous étendrons les fonctionnalités au fil du temps.

 

Quand peut-on espérer rentrer des trick avec un Krack sous son skate ?

K.S. : La première version de Krack sortira d’ici la fin de l’année 2014. Nous développons Krack à la fois sur Android et iOS. L’application sera gratuite et nous étudions encore le prix de vente du capteur d’activité.

Merci pour ces réponses Kevin, et bonne chance à LA 😉
Partager
A propos de l'auteur