Jawbone entre en liquidation judiciaire

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Pionnier des objets connectés de quantified self, Jawbone annonce qu’il va fermer ses portes et liquider des actifs. La société a valu jusqu’à 3 milliards de dollars à son apogée.
Parmi les premiers fabricants d’objets connectés (dont des kit main-libres, des enceintes bluetooth ou des trackers de quantified self), Jawbone rejoint le cimetière des compagnies IoT qui n’auront pas su survivre à leur marché. La compagnie a annoncé son placement en liquidation.

En parallèle, son CEO, Hosain Rahman a créé une nouvelle société, baptisée Jawbone Health Hub, qui devrait travailler sur l’intégration entre les logiciels médicaux et le hardware. Cette nouvelle entité aurait déjà levé des fonds pour débuter le développement de nouvelles fonctions.
En dépit de la cessation de ses activités, Jawbone vaut encore une importante somme selon ses propriétaires, notamment en raison de son conflit en cours avec le rival Fitbit, qui pourrait déboucher sur le paiement d’indemnités par ce dernier.
Comme Pebble l’an dernier, Jawbone jette l’éponge alors que la société a été évaluée jusqu’à 3 milliards de dollars au pic de son histoire.

Mais depuis près d’un an, Jawbone avait cessé la fabrication de ses capteurs connectés et cessé de réapprovisionner les rayons à partir de Septembre 2016. Selon Business Insider, Jawbone tentait désespérément depuis plusieurs mois (lire ici) de développer un dispositif médical capable de suivre le rythme cardiaque et d’autres constantes vitales en continue, malgré des soucis continus de fiabilité.
Lors de son dernier tour de table de 165 millions de dollars en Janvier 2016, Jawbone n’était plus évalué que 1,5 milliards avant de jeter l’éponge définitivement la semaine dernière.
Au total, la société a levé au cumul près d’un milliard de dollars en un peu plus de 15 ans d’existence. Des sommes à peine croyable compte tenu de l’incertitude du marché en question.

Via

Partager

Laisser un commentaire