UpMove & Up3 : Jawbone annonce 2 nouveaux traqueurs d'activité pour le quantified self

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Suite au lancement de nouveaux produits par Fitibit, les rumeurs annonçaient le lancement imminent de nouveaux accessoires chez Jawbone. La marque américaine a finalement décidé d’officialiser les 2 produits qui viendront compléter sa gamme, dominée jusqu’à présent par le Up24.
Baptisé Up3, le premier est un capteur qui se veut haut-de gamme. Jawbone lance ainsi la nouvelle référence du marché, plus sophistiqué, pour rivaliser avec le Fitbit Charge. Le second est un capteur d’entrée de gamme baptisé Move.
Les objets connectés sont plus que jamais au coeur des attentions en cette fin d’année. En témoignent les annonces d’Apple, Google et Microsoft, qui a lancé le Microsoft Band récemment. Plusieurs autres fabricants se sont également engouffrés sur ce marché, dont Mercurochrome ou encore de Xiaomi. Jawbone, de son coté, a annoncé deux nouveaux objets connectés destinés au quantified self, qui viendront compléter la gamme existante portée par le Jawbone Up24, que nous avons testé ici (l‘optimisation du logiciel embarqué devrait par exemple permettre à ce dernier de porter son autonomie à 14 jours).
jawbone-up3-gif-860x460
Depuis quelques semaines, les annonces se succèdent, comme chez Misfit qui propose le capteur Flash pour $50 ou Fitbit avec ses bracelets Fitbit Charge et ChargeHR ainsi que la smartwatch Fitbit Surge attendue prochainement. Le prix des composants baisse sensiblement et les capteurs se font de plus en plus précis… il était don urgent que Jawbone se repositionne parmi les leaders.
jawbone-UpMove-1

Jawbone Up Move à moins 50€

Le premier produit que lance Jawbone est le Up Move, un capteur à clipser sur un vêtement ou un sac par exemple, mais qui peut aussi être installé au poignet grâce à un bracelet en caoutchouc vendu séparément (14 euros).
Le Up Move intègre un écran à LEDs permettant d’afficher quelques informations basiques. En effet, il n’est question que de trois petites icônes pour préciser le mode dans lequel évolue le capteur (éveil, chronomètre ou sommeil) et d’un contour lumineux à douze portions permettant de donner l’heure approximative. Découvrez-le en vidéo :

Jawbone UP3 :

Le second modèle, plus haut-de-gamme embarquera plusieurs nouveaux types de capteurs. En plus de son accéléromètre (calcul des pas et de la distance), le Jawbone Up3 pourra désormais mesurer votre rythme cardiaque grâce à la technologie à bio-impédance. Jawbone n’utilisera donc pas de capteur optique à lumière verte, comme on en connait sur de nombreux objets connectés comme la montre Gear Live de Samsung, la Moto 360, etc.
jawbone-up3-bracelet-connecte-luxe

Cette technologie utilise des capteurs situés sur le bracelet du UP3 pour faire circuler un courant de faible intensité dans les tissus (imperceptible par le porteur), afin de déterminer le rythme cardiaque. Cette méthode de mesure du rythme cardiaque est éprouvée. Couplée à des capteurs de température ambiante et de température corporelle, elle permet à Jawbone de mieux mesurer la qualité du sommeil, au sein d’un mode “sommeil avancé”. Le Up3 sera donc capable de détecter les différentes phases de sommeil avec une plus grande précision : sommeil paradoxal, sommeil léger ou sommeil profond. Cela permettra ensuite d’affiner les différents conseils proposés par l’application Up, qui fait littéralement office de coach virtuel.
Jawbone_UP3_Exploded-1_600
L’UP3 serait également plus intelligent : le bracelet connecté sera capable de classer votre performance sportive dans la bonne catégorie en fonction de l’activité pratiquée (détectée automatiquement) : course à pieds, football, tennis, randonnée, basket, etc. L’autonomie du UP3 sera d’environ 7 jours selon Jawbone.

Disponibilité et prix :

Le Jawbone Up3 sera disponible d’ici à la fin de l’année 2014 au prix de 180 €. À venir également : l’application UP sera compatible avec les montres connectées fonctionnant sous Android Wear. afin d’utiliser les capteurs d’une smartwatch pour récupérer des données au sein de l’application mobile, ouverte récemment aux développeurs tiers.

sources : TechCrunch / TNW

Partager
A propos de l'auteur