Absent du dernier CES, Jawbone pourrait avoir des problèmes de trésorerie

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Selon plusieurs sources américaines, Jawbone pourrait être actuellement dans une situation financière délicate, suite à un procès couteux engagé par un fournisseur. Cela pourrait notamment expliquer l’absence remarquée de la marque américaine au dernier CES.

On pouvait naïevement penser que les déboires de Fitbit en 2014 auraient largement profité à ses principaux concurrents, Jawbone en tête ainsi que Misfit. Si Misfit a en effet bien profité de l’année passée pour se renforcer –sécurisant notamment un investissement de 40 millions de la part de Xiaomi– le tableau semble plus nuancé pour Jawbone. Suite à un passage devant le tribunal de commerce dans un dossier d’impayés de 20 millions de dollars à son fournisseur Flextronics, l’absence du fabricant emblématique du quantified self au dernier CES de Las Vegas a surprise.

Hosain Rahman, CEO de Jawbone (credit : wired)

Hosain Rahman, CEO de Jawbone (credit : wired)

Des problèmes financiers à l’horizon ?

Si la mauvaise publicité de ce procès a largement été évitée, Jawbone et Flextronics trouvant un accord de confidentialité impliquant une cause de non-dénigrement public. Les deux entreprises auraient finalement décidé de mettre ce différent sur le compte d’un simple « problème de communication », évitant ainsi de porter l’attention sur les finances du groupe fondé en 1999. Jawbone a levé plus de 500 millions au cours de ses 15 ans d’existence.

Un récent rapport détaillé, récupéré par le magazine Fortune, pointe cependant des finances inquiétantes en des termes plutôt équivoques : La situation financière actuelle de Jawbone est périlleuse et actuellement insuffisante pour faire face à l’ensemble de ses créances. Et cette information aurait été confirmée par des représentants de la marque en amont du procès.

jawbone-up-app

Quel model économique pour Jawbone ?

En poussant son enquête sur Jawbone, Fortune relève les difficultés de la startup à générer un modèle économique viable sur le long-terme. Le retard dans la production de son dernier bracelet connecté, baptisé Up3, a fait rater la période de Noël à Jawbone, le moment idéal pour lancer son produit sur le marché de masse. Pour l’instant, la date de sortie du Jawbone UP3 serait repoussée au Printemps 2015.

Considéré comme une des références du marché des accessoires de quantified self, la situation de Jawbone révèle les difficultés à lutter contre le taux d’abandon des objets connectés : 30% des utilisateurs cessent d’utiliser un tel accessoire au bout de 6 mois et 50% à 12 mois.

jawbone-up3-gif-860x460

Jawbone deviendra-t-il un e-commerçant ?

Pour assainir ses finances, Jawbone a récemment annoncé l’ouverture d’une API aux autres fabricants, pour leur permettre de rendre leurs objets connectés compatibles avec l’écosystème UP. Des objets comme le thermostat Nest, la solution domotique SmartThings, des applications mobiles comme MapMyFitness ou Sleepio sont ainsi proposées sur le “Store” de Jawbone. Ce store devrait se développer largement à l’avenir, Jawbone compte en effet utiliser sa force de prescription pour pousser les objets connectés de ses partenaires, et prendre une commission au passage 😉 A l’occasion d’une intervention lors du CES 2015, Hosain Rahman, PDG de Jawbone, avait ainsi insisté sur l’importance de développer un écosystème autour de ses propres produits pour réussir.

Via

Partager
A propos de l'auteur