On en sait un peu plus sur la situation financière délicate de Jawbone

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Selon Business Insider, les 300 millions reçus en Février par Jawbone pour poursuivre son développement ne seraient finalement pas un investissement mais un prêt, sous conditions très strictes.

Le fabricant de trackers d’activité Jawbone n’en a pas fini avec sa situation financière délicate. Après des retards de livraison importants pour son bracelet Up3, il semble que la situation se décente enfin. Mais les conditions qui ont permis à Jawbone de se financer au début de l’année son finalement plus strictes que l’on ne l’imaginait…

Hosain Rahman, CEO de Jawbone (credit : wired)

Hosain Rahman, CEO de Jawbone (credit : wired)

Après avoir reçu 300 millions de BlackRock le 28 Avril 2015 pour poursuivre sa marche en avant, Jawbone avait fièrement annoncé avoir signé un partenariat avec Huawei pour diffuser sa plateforme de quantified self.

Classé parmi les sociétés valorisées plus d’un milliard de dollars avec le plus grand risque de défaillance par Business Insider et Mattermark, on apprend grâce à Bloomberg que finalement, l’argent apporté par BlackRock serait en fait un prêt, et non un investissement dans le capital de Jawbone, comme pensé initialement. Le prêt s’appuierait sur la propriété intellectuelle et les royalties de Jawbone.

Ce prêt serait d’ailleurs accompagné de conditions plutôt strictes quant au remboursement et à l’utilisation des sommes apportées. Bloomberg View avance que BlackRock exigerait d’être consulté pour l’utilisation des 300 millions fournis (avec un sévère droite de regard) et qu’en cas de nouvelle levée de fonds, ce prêt devrait être soldé avant de servir tous les autres investisseurs et créanciers de la marque.

Jawbone-UP4-nfc

Plus que jamais, le Jawbone Up4 qui suivra les expéditions annoncées doit permettre à Jawbone de se remettre à flots. Pour cela, il intègre notamment le paiement mobile NFC avec American Express.

Via

Partager
A propos de l'auteur