ITS World Congress 2015 : La voiture autonome, c'est déjà pour demain !

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Cette semaine, le congrès mondial ITS se déroule à Bordeaux, où nous avons pris nos quartiers pour découvrir les dernières innovations en matières de technologies pour l’automobile.

Organisé depuis 22 ans en alternance entre l’Europe, les Amériques et l’Asie-Pacifique, le congrès mondial ITS fait cette année étape à Bordeaux jusqu’au 9 Octobre. L’an prochain par exemple, il faudra aller à Melbourne !

photo-salon-its-world-congress

En 2015, l’ITS World Congress accueille près de 10.000 visiteurs et 450 exposants du monde entier, tous venus en Gironde pour repousser l’état de l’art en matière de systèmes de transport intelligents.

Malgré une météo capricieuse et un temps à ne pas mettre une voiture autonome dehors, nous avons pu découvrir au sein de cette vitrine technologique près de 35 démonstrations de véhicules connectés et autonomes, dont plusieurs sur routes ouvertes et en conditions réelles de circulation, une première en France !

convoi-easymile-véhicules-autonomes

Des initiatives locales :

On a découvert ainsi l’expertise de plusieurs sociétés françaises dans le domaine des ITS (Intelligent Transport Systems), certaines étant même couvées localement au sein de Topos, le cluster aquitain spécialisé dans les systèmes de transports intelligents.

Il faut dire que l’organisation du congrès ITS à Bordeaux n’est pas le fruit du hasard et intervient à la suite d’une longue liste d’initiatives innovantes. A Bordeaux, la collectivité dispose ainsi d’un système intelligent de gestion du trafic routier de l’ensemble de la communauté urbaine, baptisé Gertrude, et joue un rôle central dans le projet européen Galileo, qui vise à réduire la dépendance de l’Europe à l’égard du GPS américain.

Bordeaux sert également de ville pilote pour le projet européen Compass4D, consistant à installer des balises connectées au bord des routes pour faciliter le positionnement et la remontées de données en temps-réel concernant l’intensité du trafic routier.

connectram-bordeaux-4

Enfin, le projet Connectram permet d’apercevoir le résultat de la construction d’un futur quartier grâce à l’utilisation de la réalité augmentée au sein des vitres du Tram C de Bordeaux. Si le tram ne vous dit rien, vous pourrez toujours opter pour les vélos électriques de Pragma Industries, alimentés par un réservoir à hydrogène.

velo-hydrogene-alpha-its15-4

Du coté des véhicules plus conventionnels, le choix est vaste : le transport en commun autonome de la navette autonome Navya impressionne tout autant par sa douceur que par sa précision.

Ce véhicule sans poste de commande est voué à emmener en balade des visiteurs pour la visite de sites industriels ou des parcours prédéfinis en secteur piétonnier de centre ville, aéroport, parcs d’attractions, etc.

navya-profil

C’est aussi l’approche retenue par la société EasyMile, issue d’un joint-venture entre Ligier et Robosoft, qui présente ses ‘pods’ sans chauffeurs baptisés EZ10. Ceux-ci circulent de manière autonome autour du lac de Bordeaux, où se déroule le congrès.

Un peu plus loin, on peut assister à des démonstrations plus impressionnantes encore, de véhicules personnels tout droit sortis d’un film de science fiction. L’Institut de Transition Energétique VeDeCom propose ainsi aux visiteurs d’embarquer à bord de son premier prototype de véhicule autonome connecté.

vedecom-route-voiture-autonome

L’expérience troublante se poursuit chez Akka Technologies, lorsqu’on prend place à bord du Link&Go, le véhicule autonome développé par le groupe d’ingénierie et de conseil. Véritable vitrine technologique et démonstrateur de son savoir-faire, le Link&Go d’Akka est programmé pour effectuer un parcours donné, en se chargeant lui même des aléas liés aux conditions réelles de circulations péri-urbaine.

Le groupe Akka a puisé dans le savoir-faire de sa division aéronautique pour mettre au point la nouvelle version de son véhicule, qui utilise un système de positionnement laser LIDAR (comme la Google Car donc) pour se positionner correctement dans la circulation et rallier le point d’arrivée convenu.

akka-linkandgo-1

Tous les grands noms de l’automobile sont représentés cette semaine à Bordeaux (Nissan, Mitsubishi, Toyota, PSA Peugeot-Citroën ou Renault sont présent) mais aussi NXP, Thales et même Vinci Autoroutes ou Continental, qui développe des technologies intelligentes dédiées au transport depuis plus de 10 ans.

Quand on voit tout ce qu’il est déjà possible, on se dit que la voiture autonome c’est vraiment pour bientôt !

Partager
A propos de l'auteur