Issy-les-Moulineaux signe un accord avec la Chine pour développer la SmartCity

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Issy-les-Moulineaux vient de conclure un accord de coopération inédit avec Leshan, sa ville jumelle chinoise de 3,5 millions d’habitants, afin d’accompagner cette ville de la province du Sichuan dans sa stratégie de “smart city”.
Identifiée comme l’un des exemples les plus intéressants en Europe, Issy-les-Moulineaux a reçu une quinzaine de délégations chinoises depuis le début de cette année. Ces groupes viennent notamment rencontrer la municipalité en place afin d’étudier en détails les 2 projets emblématiques que sont l’aménagement de l’éco-quartier numérique du Fort d’Issy et le projet IssyGrid. Considérée comme une ville connectée expérimentale dans le domaine numérique, Leshan annonce son intention de mettre en œuvre une stratégie de “Smart city”.
Note : IssyGrid est le premier réseau de quartier intelligent en France à base de smart grid. Créé à Issy-les-Moulineaux, il préfigure la gestion de l’énergie dans le quartier et la ville de demain .
issy-moulineaux-leshan
Jumelée avec la ville d’Issy-les-Moulineaux depuis plus d’une dizaine d’années, le maire de Leshan, M. Zhang Tong, a exprimé son souhait de renforcer la coopération des deux villes sur ce sujet, en mettant en place des groupes de travail sur l’urbanisme, les transports, l’éducation, le logement (domotique), le tourisme et la gestion de la ville.
C’est la première fois que 2 villes signent un accord de coopération aussi précis sur ce sujet au sein des deux pays. Il s’agit de permettre à Leshan de bénéficier de l’expérience d’Issy-les-Moulineaux et de la qualité de son tissu économique pour bâtir sa stratégie de transformation en ville numérique. Des contacts fréquents seront organisés par visio-conférence entre les deux équipes, qui se rencontreront physiquement tous les 3 mois pour avancer concrètement.

Outre la participation aux échanges et au développement de solutions innovantes, les deux villes associeront étroitement leurs entreprises locales pour les accompagner dans la mise en œuvre et la gestion des solutions innovantes. Les autorités chinoises s’engagent d’ailleurs à faciliter l’ouverture du marché aux entreprises françaises associées au projet. Les premiers échanges débuteront en décembre.
Partager
A propos de l'auteur