[TEST] iRobot Roomba 980 : l’aspirateur robot connecté, bardé de technologies

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Trônant au sommet de la gamme d’aspirateurs robots de la marque iRobot, le Roomba 980 est le nouveau porte étendard de la marque, leader mondial de l’aspirateur-robot qui a aussi lancé la gamme de robots laveurs baptisée Braava.
Le Roomba 980 est le premier robot aspirateur connecté de Roomba, mais aussi le premier de la gamme à embarquer une caméra, permettant à la machine de cartographier les pièces avec plus de précision.

Présentation

Ce système de localisation visuelle étend l’amplitude de travail du Roomba 980 (et de son petit frête le 966) lui permettant de couvrir un étage complet de votre maison à l’aide de la technologie iRobot vSLAM® .
Celle-ci permet à l’engin de créer des points de repère visuels sur sa carte de manière à ne jamais oublier sa position actuelle, ni les endroits où il est déjà passé.
L’appareil augmente également automatiquement la puissance dans les zones qui en ont le plus besoin, comme les tapis ou les pièces avec moquettes.

Déballage

Le Roomba est livré dans une grande boite rectangulaire contenant notamment le robot, 2 barrières virtuelles (voir ci-dessous) et une station de recharge plutôt compacte pour le marché (13,2 x 14,7 x 10 cm), notamment en comparaison du Neato Botvac Connected que j’ai testé il y a quelques mois.

L’ensemble est bien protégé et les explications de démarrage sont claires. A hauteur d’un produit de ce prix en tous cas (voir les tarifs plus bas).
On peut positionner chacune des 2 barrières virtuelles dans des endroits où l’on ne souhaite pas voir passer le robot. Soit par sécurité pour un meuble / objet soit par sécurité pour le robot. J’ai par exemple placé les 2 barrières sous les meubles de ma cuisine, qui ne disposent pas de plinthes (j’imagine que les meubles et le four pourraient faire de belles griffes au robot s’il se griffe).
L’installation est rapide : on retire les stickers de protection, on connecte la base à la station, que j’ai choisi de camoufler sous un meuble pour plus de discrétion :

Suffisamment « fin », ce Roomba circule partout sous mes meubles, y compris sous mon lit en se faufilant derrière la couette, même si elle traine jusqu’au sol…. malin.

A l’usage

Le système de navigation iAdapt 2.0 du Roomba 980 utilise un schéma de nettoyage ultra-efficace associé à une gamme complète de capteurs pour cartographier et s’adapter aux sols les plus encombrés ou à la configuration des meubles modernes. En pratique, cette forme d’intelligence garantie une amplitude de travail la plus large possible puisque il y a peu d’endroits où le drone ne passera pas…
Le Roomba 980 peut fonctionner en continu pendant 2 heures puis aller se recharger automatiquement avant de reprendre le nettoyage jusqu’à ce que sa tâche soit achevée.
Le système de nettoyage en 3 phases AeroForce du Roomba 980 profite de deux extracteurs contrarotatifs, afin de proposer de meilleures performances d’agitation et de brossage.
De plus, la petites balayette rotative latérale (blanche et jaune ci-dessous) a tendance à bien jouer son role : rabattre les poussières et les miettes dans l’axe du robot pour qu’elles soient aspirées par la double brosse.
Cette double brosse est efficace sur toutes les surfaces et s’est montrée particulièrement satisfaisante dans le cadre de mon test, aussi bien avec des poils d’animaux, des cheveux, des miettes ou de la poussière.

J’ai programmé 1 cycle complet par jour à 11h00 du matin (sauf samedi et dimanche) et le robot n’a fait défaut à sa mission que lorsque j’ai oublié de vider son bac.
Celui-ci contient juste assez pour 7 « nettoyages » d’après mes constatations. Mais cela peut varier.

Enfin, le Roomba 980 joue la carte du haut-de-gamme (quelle autre pourrait-il jouer en regard de son prix ?) avec une dotation généreuse en ce qui concerne les accessoires.
Notamment, l’aspirateur robot est livré avec 2 balises permettant de barrer l’accès à une zone.
Ces petites bornes alimentées par piles peuvent être parametrées sur 2 modes (ligne ou périmètre) et jouent le rôle d’un mur virtuel pour interdire le passage à l’aspirateur automatique.
[fullWidthImage id=”41301″] Car il passe véritablement partout, et suit plutôt efficacement les murs comme les courbes. Les grosses roues de la machine lui permettent de franchir les obstacles (chez moi des sièges de bar avec un pied arrondi) comme le pied en métal d’une table de salon.
Même résultat sur un pas tapis à poils mi-longs. On pourrait craindre qu’il y reste empêtré… mais rien ne l’arrête (à part mon cable d’iPhone qui trainait au sol un jour) !

Application Mobile

L’application est sans doute la partie la plus décevante de l’histoire.
Au lancement, l’application se connecte au Roomba 980 et propose un gros bouton « Clean » qui fait exactement ce que vous supposez : permettre de lancer le nettoyage de votre domicile depuis n’importe où.
L’ensemble se résume presque uniquement à cela. Et c’est un peu léger à mon gout.
Cette application mobile embarque certes des conseils et astuces de ménage ainsi qu’une assistance à portée de la main, mais franchement c’est difficile de faire plus gnan-gnan…
L’application mobile permet cependant de programmer et de paramétrer la manière dont le Roomba 980 va nettoyer vos sols.

Les options sont succinctes mais faciles à appréhender :

  • un ou deux passages,
  • nettoyage des angles,
  • désactivation de la fonction Carpet Boost.
  • etc.

Notre Avis

La multitude de capteurs intégrés par iRobot dans ce Roomba 990 en font la Rolls Royce des aspirateurs robots, bien plus en tous cas que le Dyson 360 Eye annoncé comme tel.
Son prix élevé (899€ sur Amazon) se justifie partiellement par une débauche de fonctions intelligentes et par sa connectivité, même si exploitée de manière imparfaite selon moi. Je regrette notamment qu’on ne puisse pas utiliser l’application mobile pour déplacer le robot en le dirigeant vers une zone précise à néttoyer… tandis que le Botvac Connected de Neato le permet.

En revanche, il revient quasiment systématiquement à sa base (sauf s’il a avalé mon cable d’iPhone) tandis que le Neato était plus enclin à s’aventurer dans des zones obscures et difficiles d’accès… obligeant une opération de sauvetage.
Pour des prix inférieurs, on trouve des modèles efficaces dans la gamme Roomba (modèle Roomba 866 à 499€ notamment) ou encore les LG HomBot Turbo 8 (564€) qui font correctement le boulot. Mais sans autant de fonctions ni d’efficacité, vous devrez dans de r res cas vous y substituer pour garantir la propreté.
Une chose est sûre : si vous voulez le top, c’est le Roomba 980 qu’il vous faut !

Partager
A propos de l'auteur

Un commentaire