Préparez-vous, l'iPhone sera compatible avec Android Wear !

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Google aurait l’intention de lancer une version iOS d’Android Wear, ce qui permettrait d’utiliser les montres connectés tournant sur l’OS de Google avec l’iPhone.

Présentation du projet

Présent lors du Mobile World Congress, 01net a annoncé, sans citer de sources, avoir la certitude que Google allait lancer une version iOS d’Android Wear. Nous avions vu en février dernier qu’un développeur avait annoncé être parvenu à rendre des montres connectés fonctionnant sous Android Wear compatibles avec iOS et avait déposé une vidéo sous Youtube pour prouver sa prouesse. Ici, et selon les informations 01net, il s’agit bel et bien des entreprises Google et Apple qui mettraient elles-même en place cette compatibilité.

android-wear-montres

Toutes les montres connectés fonctionnant sous Android Wear seraient donc compatibles avec l’iPhone, alors qu’aujourd’hui, seuls les smartphones tournant sous Android 4.3 (ou une version ultérieure d’Android) sont compatibles avec Android Wear (et donc avec les montres connectés qui tournent sous Android Wear). Deviendraient par exemple compatibles avec l’iPhone les montres connectés suivantes :

Un partenariat bénéfique pour Google

Un tel partenariat constituerait un tournant dans le marché des montres connectés et dans la guerre des OS qui fait actuellement rage sur ce marché, marquant le début d’une ouverture de la compatibilité entre les couches hardware et software. Par cette compatibilité entre Android Wear et iOS, Google pourrait diffuser plus largement sa solution logicielle en touchant les utilisateurs iPhone.

Au passage, Android Wear gagnerait en notoriété chez les fabricants de montres connectés qui choisiraient plus naturellement Google comme solution logicielle, garantissant une compatibilité avec le plus grand nombre de smartphones. Les fabricants ont vendus 720.000 montres connectées sous Android Wear. Des utilisateurs iPhone se sont même déjà exprimés sur une telle annonce de compatibilité, déclarant vouloir acheter des montres connectés Android Wear pour fonctionner avec leurs iPhones. Les fabricants de montres connectés tournant sous Android Wear tout autant que Google auraient donc tout à gagner d’un tel partenariat.

Homekit

Une opportunité ou un risque pour Apple ?

Soyons clair, les montres connectés fonctionnant sous Android Wear deviendraient, selon cette information, compatibles avec l’iPhone, mais la montre Apple Watch ne resterait elle compatible qu’avec l’écosystème Apple. Une compatibilité entre Android Wear et iOS permettrait à l’iPhone de rester (devenir ?) le Hub des montres connectés (voir plus largement des objets connectés) sans toutefois ouvrir l’écosystème Apple. Un tel partenariat de compatibilité nous parait plausible puisque Apple a, on l’a récemment vu vu, décidé d’ouvrir son écosystème aux fabricants d’objets connectés (Jawbone UP24, Nike Fuelband sont par exemple des bracelets connectés compatibles) via les plateformes HomeKit et HealthKit.

healthkit-apple-wwdc

Face à la croissance exponentielle du nombre d’objets connectés, Apple a compris qu’un positionnement en plateforme d’objets connectés permettrait à l’entreprise de donner du pouvoir à son iPhone qui ferait office d’interface de contrôle des objets connectés compatibles avec la plateforme. Apple profiterait ainsi des données récoltées par les objets connectés pour alimenter les services liés à l’iPhone (comme le contrôle de sa santé via la plateforme Healthkit ou le contrôle des appareils domotiques via la plateforme Homekit).

Conclusion :

Soyons clair, cette nouvelle annoncée par 01net n’est pour l’heure pas confirmée. Elle pourrait l’être dans les prochains jours, que ce soit lors de la conférence Google I/O, destinée aux développeurs (qui aura lieu les 28 et 29 mai) ou le 09 mars prochain lors de la keynote d’Apple qui annoncera le lancement de la Apple Watch. Si cette nouvelle se vérifiait, elle marquerait le début de changements dans le marché des montres connectés avec l’ouverture des solutions logicielles (et de l’écosystème Apple ?).

Via

Partager
A propos de l'auteur